Retour index
L'ermitage de Galamus

Dans les gorges de Galamus, se fondant dans la falaise juste à l'entrée de la gorge, vous pouvez apercevoir l'ermitage de Saint-Antoine.

Cet ermitage existe depuis le VIIe siècle. D'abord réduit à une seule grotte où se trouvent les bassins, le lieu contient aujourd'hui une chapelle collée à la paroi des Gorges. De nombreux genévriers de Phénicie agés de plus de cinq cent ans s'accrochent aux rochers surplombant les escaliers descendant sur la cour intérieure.

L'ermitage St Antoine de Galamus est un bâtiment accroché à une falaise au Nord de St Paul de Fenouillet. A l'inverse des autres ermitages du département, il ne s'agissait pas d'une ancienne chapelle, généralement le siège d'un hameau disparu, mais c'est une création de toute pièce d'un moine venu s'exiler dans cette grotte qu'il aménagea.

La chapelle fut construite à la suite du "miracle" de 1782 durant lequel de nombreux villageaois de Saint Paul de Fenouillet furent sauvés d'une épidémie de "suette" (sorte de gangrène où l'on sue beaucoup) grâce la protection de Saint-Antoine.

Depuis ce jour, au milieu des rochers pousse un platane quasiment sans eau. Il est aujourd'hui immense et propose son ombre paisible aux visiteurs.

« Je suis entré dans les grottes
et cavernes des falaises pour
chercher le profond silence qui
règne dans les entrailles de la terre.
Enterrant alors ma vie dans
ces lugubres endroits, mon
esprit trouvant de moins
en moins d’occasions de se distraire
qu’en vivant sur la face
de la terre »

P. François Palau – Ermite à Galamus 1841-1842

Retour index