Retour index
La cathédrale Saint Alain de Lavaur

La cathédrale Saint Alain de Lavaur est l’un des chefs d’œuvres de l’architecture gothique méridional.

Elle est construite sur le site d’un premier prieuré roman dédié à Saint Alain et fondé en 1098 par les moines bénédictins de l’abbaye de Saint Pons de Thomières. Pour remplacer ce premier édifice ruiné en 1211 après le siège de Lavaur, une charte est signée le 15 mars 1255 entre les chevaliers et prud’hommes de la ville.

La construction de ce vaste édifice ( 41, 5 m x 13,6 m pour 23 m de hauteur de voûte) s’étale durant toute la seconde moitié du XIIIème siècle.

La construction en briques - au départ une simple " boîte " de 5 travées timidement ouvertes et fortement contrebutées - s’inscrit dans la lignée des premières églises gothiques du sud-ouest : après les Cordeliers, Saint Etienne de Toulouse et Rabastens, mais avant Sainte Cécile d’Albi.

Déjà gothique par son programme de chapiteaux sculptés, le portail sud est, avec ses voussures cintrées, de style roman.

Avec la promotion de la ville au rang d’évêché en 1318, l’église devenue cathédrale connaît une série d’embellissements : abside côté est en 1332, chapelles nord et sud entre le XIVème et le XVIème siècle, puissant clocher-tour et portail monumental à l’ouest au XVème siècle.

Curiosité, la cathédrale conserve le seul exemplaire de Jacquemart dans le sud-ouest. Il s’agit du 3ème automate depuis l’installation d’un premier sonneur en 1704.

Retour index