Retour index
Llivia, une enclave espagnole en France

À 1223m sur le niveau de la mer, tout en bas des sommets des Pyrénées, tout au long du fleuve Sègre, on trouve la capitale naturelle de la Cerdagne, Llívia.

La commune est formée par Llívia, Gorguja, Cereja, Gorguja petite (mas Travis) et le mas Jonquer. À cause du Traité des Pyrénées elle est entourée par la France, voilà pourquoi le territoire de la commune va jusqu’à la forêt, les lacs et les prairies du sommet Carlit tout en faisant une surface totale de 12,84 kilomètres carrés.

Le Traité de Llivia signé le 12 novembre 1660, entre Miquel de Salvà, représentant de Philippe IV d'Espagne, et l'évêque d'Orange, représentant Louis XIV, est le traité dans lequel sont détaillés les 33 villages de la vallée de Querol qui devaient appartenir à la France conformément au Traité des Pyrénées.

A la dernière heure, Llívia est resté comme une enclave espagnole dans le nouveau territoire français, car elle possédait le titre de ville et non de village.

Cette enclave a été acceptée à la condition pour Llívia de ne jamais se fortifier. C'est ainsi qu'il a été confirmé la cession de la moitié de la Cerdagne, qui, à cause de la résistance, n'est devenue effective qu'à la fin de 1720.

Retour index