accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net
Retour index

Le château de Saissac

 

Perché sur un éperon rocheux entouré de ravins, en contrebas du village, le château de Saissac semble s'avancer dangereusement dans la vallée de la Vernassonne.

Le château d'origine fut construit au Xème siècle, mais les ruines encore existantes datent des remaniements effectués à partir du XIIIème siècle.

Le château apparait dans les textes en l'an 960. Il est légué par l'évêque de Toulouse au Comte de Carcassonne. Au XIe siècle, le château est inféodé à des puissants vassaux du pays. Il s'agit d'une branche cadette des comtes de Foix qui devait former dès lors le lignage des Saissac. Il faut noter tout de même la présence d'un castrum sous l'actuel château datant probablement du XIe siècle, mais son origine peut remonter à une période wisigothique.

Le seigneur de Saissac, Bertrand de Saissac avait embrassé la foi cathare et était le tuteur de Raymond Roger de Trencavel. Lors de la croisade contre les Albigeois en 1229,les Saissac subissent le sort de leur pupille et sont dépouillés. Bouchard de Marly commandant des croisés saisit le château et ses biens, puis après 1234, Lambert de Thurey, un autre compagnon de Montfort, récupère le château.

A la fin du XIIIe siècle, il entre dans le patrimoine de la famille des Lévis, nouveaux seigneurs de Mirepoix, et devient enfin, de 1331 à 1412, possession de la famille de l'Isle-Jourdain. Au XVe siècle, la baronnie est détenue par la famille de Caraman. D'autres propriétaires, (les riches Bernuy, la maison de Clermont-Lodève) changent jusqu'en 1565.

En 1568 et 1580, les troupes protestantes détruisent le village mais ne peuvent entrer dans le château imprenable. Puis, il fut détenu à partir de 1715 par les Luynes qui ne résidaient pas dans la forteresse.

Après la Révolution, le château tombe rapidement en ruines.

Du château fort subsistent des ruines imposantes partiellement restaurées, étagées sur trois terrasses. Parmi elles, on reconnaît les vestiges d'un puissant donjon polygonal et, au fond d'une cour intérieure, deux échauguettes.

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net