accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net
Retour index

Les rochers d'Angennes

 

Ce week-end là, version courte de la promenade des Rochers d'Angennes. Le temps n'était pas au rendez-vous et la promenade ne nous a pas amené aux différents étangs. Ce sera pour une prochaine fois, la page sera donc revue à l'occasion.

A promixité de Poigny-la-Forêt, stationnement sur le parking du site des Rochers d'Angennes.

Tout d'abord, départ à pied, à travers la forêt pour aller chercher l'oratoire Saint-Fort. Mes chaussures n'ont pas complétement disparues dans la vase ;-) [il y a un chemin plus facile par la départementale mais il y avait trop de voitures].

Après l'oratoire, reprise des vrais sentiers forestiers, en grimpette vers le site des Rochers d'Angennes. Comme dit plus haut, nous laissons de côté les étangs qui se situent plus loin vers l'ouest.

Les rochers d'Angennes

Les Rochers d'Angennes sont un chaos de grés rocheux à peu près similaire à ceux qu'on trouve en forêt de Fontainebleau.

Les Rochers d'Angennes tirent leur nom de la famille d'Angennes, l'une des plus anciennes familles nobles de France (XIème siècle).

La famille d'Angennes a participé à la vie politique et militaire du royaume, mais en 1422, les Angennes sont exilés par le régent lorsque Henri VI accède au trône. Jean II d'Angennes devient alors seigneur du domaine de Rambouillet.

La famille d'Angennes s'installe à Poigny au XVIe siècle.

Le site se caractérise en deux terrases distinctes relié par un chemin de pierres plates à travers la forêt qui constituent le GR 11.

La première est un mur de rochers d'environ 2 mètres de haut.

La deuxième est un amas de blocs disséminés ici et là offrant un joli panorama sur la forêt.

Comme souvent, on trouve toujoursdes pierres avec des formes étranges qui peuvent nous faire penser à des "animaux". Celui-ci dessous m'a fait penser à une gargouille comme de celles qui dépassent la tête de certains monuments.

L'oratoire Saint-Fort

La ville de Poigny-la-Forêt est connu pour toujours perpétrer chaque lundi de pentecôté le pélerinage de Saint-Fort au lieu d'une source réputée miraculeuse.

Sur les lieux du pélerinage, le long d'un petit ruisseau, se trouve l'oratoire Saint-Fort sur lequel l'on peut lire la légende liée au personnage


Environ en l'an 300, Saint Fort, evêque de Bordeaux, allant à Lutèce, traversa la forêt des Yvelines. Voyant un enfant infirme, pleurant de son malheur, il fit jaillir la source, ordonnant à l'enfant de s'y baigner. L'evêque le guérit miraculeusement.
Heureux ou souffrant, passants, recueillez-vous et ayez espoir. L'eau vive de la foi fait toujours des miracles.

Le personnage de Saint Fort est quelque peu mystérieux.

Certains estiment qu'il est uniquement un personnage de légende utilisé pour christianiser des noms de lieux de culte païens.

Le culte de saint Fort, fêté le 16 mai, est pratiqué depuis longtemps dans tout le diocèse de Bordeaux.

Même si le tombeau du saint, creusé dans la crypte de Saint-Seurin de Bordeaux, a été authentifié, son existence est fortement mise en doute, faute de documents.

La mosaîque ci-contre est un détail de l'oratoire Saint-Fort à Poigny-la-Forêt montrant, en dessin, la légende qui le caractérise : un évêque barbu qui guide un enfant infirme au pied de la fontaine.

L'oratoire Saint-Fort est donc un petit portique en pierre surmontant un bassin récemment restaurée. La mosaïque du fronton est tournée vers le cours d'eau. L'oratoire daterait du XIXème siècle, et ait un lieu de pélerinage.

Le cours d'eau devant l'oratoire.

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net