accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net
Retour index

Les ruines du château médiéval de Bonsmoulins

 

A Bonsmoulins dans l'Orne se trouvent les ruines d'un ancien château médiéval. En fait de ruines, il ne subsiste que les vestiges du logis.

Sur les lieux, la commune a pris le temps de disposer un petit panneau explicatif ce qui est très plaisant.

On y apprend que la forteresse de Bonsmoulins fût bâtie sur les débris d'un château primitif vers l'an 1100 par Henri Ier Beauclerc (1068-1135), plus jeune fils de Guillaume le Conquérant, duc de Normandie et roi d'Angleterre.

Le château sera détruit en 1443 par le Comte d'Arundel qui, envahissant la Normandie, fut vexé de la farouche résistance de Ferbourg de Bonsmoulins.

La forteresse fût alors brulée et démantelée (murailles, tours, donjons, ...).


Restes d'un ancien château fort
Détruit en 1433 par les Anglais furieux d'en avoir été chassés
une première fois par le Capitaine Ferbourg

  « La prise de Bonsmoulins par les Anglais (annales de Normandie) :

En 1433, le comte d'Arundel s'empara du château à la suite de combats longs et sanglants, et le fit complètement raser. » (…)

« Ferbourg et les braves qui composaient la garnison, se défendirent avec une rare intrépidité ; la haine profonde qu'ils ressentaient pour la domination odieuse des Anglais, doublait leurs forces, et stimulait puissamment leur courage. Ils soutinrent long-temps les efforts de l'ennemi ; mais que peut la valeur contre un nombre trop supérieur ? Nos braves épuisés de lassitude, après tant de jours d'une lutte incessante, se virent, malgré leur héroïsme, dans la triste nécessité d'en venir à capituler. Ferbourg traita avec Arundel, et sortit honorablement lui et les siens du château qu'il remit à ce général Anglais. Ce dernier exaspéré par la résistance qu'il avait éprouvée, et les efforts multipliés que lui avait coûté la victoire, détruisit la place en la faisant raser. Il livra ensuite à la flamme tout ce que renfermait l'intérieur ; vivres, magasins, et autres provisions ; voulant par cet acte de vandalisme , la mettre hors d'état de ne servir jamais de retraite aux Français. Bientôt cet antique et noble château, n'offrit plus qu'un amas de cendres, de décombres et de débris calcinés. C'est dans cet état qu'ils la léguèrent aux Français qui depuis cette époque, ne virent jamais sortir de leurs ruines ; ses tours, ses donjons, ses hautes et superbes murailles. » (...) »

Les ruines actuelles ne donnent qu'un très faible aperçu de ce que pouvait représenter la forteresse à l'époque. A partir de documents d'époque, la forteresse semblait formée d'au moins deux enceintes circulaires (murailles) et de trois fossés dont le second communiquait avec la rivière à proximité (l'Iton).

En voilà le plan ci-dessous :

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net