Retour index
Retour Bretagne - Septembre 2009
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net livre d'or

Le temple de Lanleff

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Côtes-d'Armor
Commune : Lanleff
A Lanleff, dans les côtes d'Armor, se trouve un curieux temple qui intrigue depuis des siècles.

On ne connaît aucune autre chapelle de ce style si ce n'est une à Newport au Etats-Unis, d'origine inconnue qui lui ressemble étrangement...

Quand certains y voyaient un temple gallo-romain, d'autres imaginaient un baptistère mérovingien et d'autres encore un sanctuaire celte ... Des études ont finalement déterminé sa construction au XIème siècle, associant la symbolique du cercle à l'inspiration palestinienne (à l'imitation du Saint-Sépulcre de Jérusalem) et non pas celtique !

Sur le site, un panneau décrit le temple comme suit :
Eglise circulaire de style roman. En breton, TOUR KOZH LANLEV.
Faute d'archives connues, cet édifice en ruine a été l'objet d'interprétations souvent fantaisistes. Les anciens archéologues, intrigués par sa forme circulaire, l'ont pris pour un temple antique élevé à la gloire des idoles ou du soleil. En fait, c'était une église romane dédiée à la vierge. Une charte de 1148 retrouvée au XIXème siècle, rappelle une donation de l'église sainte-Marie-de-Lanlem aux moines bénédictins.
Cette église a subi plusieurs transformations au cours des siècles mais des travaux de restauration au cours des siècles ont permis de restituer en patrie son aspect d'origine.
Aujourd'hui, au vu de certains détails de l'architecture et de décor sculpté, les spécialistes pensent qu'elle a été bâtie à la fin du XIème siècle ou au début du XIIème siècle à l'imitation de la rotonde du Saint-Sépulcre de Jérusalem.
La construction a parfois été attribuée aux templiers mais leur présence en ce lieu n'est nullement attestée.

L'édifice est de style roman, et son magnifique granit rose lui confère une austérité toute monastique. Il se présente à l’origine sous la forme de 2 enceintes circulaires concentriques séparées par un déambulatoire. Aujourd’hui, il ne reste qu’une partie de l’enceinte extérieure comportant encore 2 absidioles sur 3 préexistantes. L’enceinte intérieure est constituée de 12 arches soutenues par 12 piliers imposants. Ceux-ci sont ornés, sur leurs chapiteaux et sur leurs bases de sculptures naïves énigmatiques.

La légende du temple de Lanleff
Une sorcière cupide y fit commerce avec le Diable : elle lui vendit son nouveau-né pour douze pièces d'or.

Après s'être emparé de l'enfant, le Diable jeta à la sorcière, les douze pièces d'or.

En voulant les attraper au vol, la sorcière s'y brûla les mains, car les pièces sortaient tout juste du feu de l'enfer. Elle les laissa tomber et les pièces s'incrustèrent dans la margelle de la fontaine.

En aspergeant cette margelle avec l'eau de la fontaine, vous pourrez les apercevoir. Mais avant de les ramasser, réfléchissez bien avant de les saisir et de les empocher...

Retour index
Retour Bretagne - Septembre 2009
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net livre d'or