Retour index
Retour Bretagne - Septembre 2009
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net livre d'or

Le château de Montafilan

Sur la route allant de Corseul à Bourseul, vous pourrez vous arrêter à un petit parking indiquant la direction des ruines du château de Montafilan.

A pied, vous traverserez alors une sorte de champ, puis commencerez à grimper assez fortement.

Les ruines du château sont en effet au sommet d'une colline abrupte.


Vue n°1

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Côtes-d'Armor
Commune : Corseul
Un autre chemin plus direct est probablement l'accès via le gite qui se trouve au coeur des ruines.

Bien que très imposante, on sait très peu de choses sur l’histoire de cette place forte si ce n’est qu’elle fait partie des toutes premières forteresses de pierres imposant le respect et le prestige des Dinan-Montafilan loin alentours et que d’autres Château comme celui du Guildo à Saint-Cast sur la côte lui était inféodé.

A partir du 16° siècle, après l’annexion de la Bretagne par la France, elle a servi de carrière de pierres pour permettre la construction de bon nombre d’églises et de maisons dans toute la région.


Vue n°2


Vue n°3
Le château de Montafilant aurait été la citadelle de la cité des Coriosolites (Corseul).

Le moyen-âge s'en empara et y construisit une forteresse dont il ne reste plus aujourd'hui que quelques ruines pittoresques.

Ce château, bâti sur une colline escarpée, défendue de tous côtés par des ravins profonds, devait être inexpugnâble.

Le corps de place, très bien fortifié, flanqué de huit tours imposantes, était, en outre, protégé par plusieurs ouvrages considérables.

Il n'en reste plus que quelques pans de murs, deux grosses tours rondes et la moitié verticale d'une troisième.

Ces tours, à trois étages, ont toutes leurs fenêtres carrées et à croisées. On voit à leurs sommets les encorbellements des machicoulis, mais les parapets sont écroulés.

Ces détails d'architecture militaire, inconnus des Romains, suffisent pour détruire la légende qui eut cours pendant longtemps, que le chàteau de Montafilant avait été construit par les Romains.

En effet, cette citadelle, une des plus imposantes de Bretagne, date de la fin du XIIème. Issu d'un prince de la maison de Dinan, Roland Ier de Dinan, chevalier seigneur de Montafilan, vivait en 1160 et fit bâtir le château à cette époque.

La dernière propriétaire de la famille, Françoise de Dinan, a été la perceptrice d'Anne de Bretagne.


Vue n°4
La légende de la chapelle Ste Agathe
Il y aurait eu deux chapelles à Montafilan : l'une dédiée à Ste-Anne, et une deuxième avec deux statues en pierre blanche représentant ste Marguerite et Ste Agathe.

Sainte Anne a, paraît-il, la vertu de féconder les nouvelles épousées, et Sainte Agathe donne du lait aux jeunes mères.

On dit qu'un malin, par dérision, fit le pélerinage et fut "récompensé" par Ste Agathe bien au delà de ses désirs !


Vue n°5

Retour index
Retour Bretagne - Septembre 2009
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net livre d'or