accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net
Retour index

Les ruines de l'abbaye de Saint-Evroult Notre-Dame-du-Bois

 

Un week-end d'avril en Normandie. Découverte des ruines de l'abbaye de Saint-Evroult Notre-Dame-du-Bois.
Journée malheureusement pluvieuse, on va essayer d'éviter les gouttes d'eau sur l'objectif pour tenter de produire quelques images intéressantes du lieu.

Saint-Évroult-Notre-Dame-du-Bois est une commune de l'Orne à proximité de l'Aigle.

On y trouve les ruines d'une ancienne abbaye bénédictine. Fondée au VIIème siècle, elle fut détruite et reconstruite plusieurs fois.

Les ruines visibles actuellement dateraient du XIIIème siècle (1284).

La légende de Saint-Evroult
Saint Évroult (ou Yvrou) (627-706) était un officier du roi Childéric II qui décida d'embrasser la vie monastique. Il est à l'origine de la fondation de deux ermitages dont celui qui deviendra cette abbaye.

Saint Évroult était invoqué pour des maladies cutanées, des hémopathies, la fièvre, la folie, la protection des troupeaux, et aussi les éruptions de boutons cutanés qui étaient justement nommés « fleurs de Saint Yvrou ».

Au XVIIIème siècle, l'abbé Marineau au village des Layes dont le culte est dédié à St Evroult met en évidence un miracle lié à celui-ci :
" Mais la dévotion à St Evroult a paru extraordinaire et le concours de monde pour réclamer son intercession a été très grand en 1745 en novembre et décembre et janvier 1746, on y est venu de plus de cinq lieues des environs tant de notre diocèse que de celui de Chartres dans une maladie des bestiaux qui se fit sentir fort loint et qui a affligé bien des provinces du royaume et pénétré dans les païs étrangers. Notre paroisse ne se sentit point de ce fléau et un grand nombre de ceux qui sont venus invoquer St Evroult ont reconnu avec actions de grâce la puissante protection de ce Saint et m’ont assuré que leurs bestiaux avaient été préservés de tout mal."

La construction de l'abbaye de Saint-Evroult
L'abbaye est réputée pour avoir été fondée par Saint-Evroult sous le nom d'abbaye d'Ouche. La construction initiale daterait de 682-684. Elle sera détruite quelques années plus tard lors des invasions barbares.

C'est à Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, futur roi d'Angleterre, que l'on doit la restauration de l'abbaye au XIème siècle (vers 1050). C'est à cette époque qu'elle prit le nom de Saint-Evroult.

Son rayonnement culturel deviendra alors très important et sera à l'origine de la fondation d'abbayes en Italie, dont le monastère de Sant’Eufemia, et de la célèbre université de Cambridge en Angleterre.

L’abbaye fut ravagée par les Orléanais (946), puis par Ernaud d’Echauffour (1063), Robert de Bellesme (1094), Richer de l’Aigle (1136). Plus tard, elle fut encore agressée par les Anglais (1430, 1450), puis par le seigneur d’Echauffour (1588).

C'est à partir du 15e siècle que l'abbaye commence à décliner, mais le coup de grâce sera porté lors de la Révolution Française. Le monastère est fermé et les bâtiments voués à la démolition. Pendant plusieurs dizaines d'années, les entrepreneurs, insensibles à la qualité des monuments, s'attacheront à détruire le lieu. Les constructions sont abbatues, les pierres revendues...


Entrée principale actuelle de l'abbaye - Vue prise de l'intérieur


Depuis le porche d'entrée de l'abbaye vers les ruines


Vue intérieure depuis le porche en ruines de l'abbaye vers l'entrée principale du site

Le moine Orderic Vital
Connue pour ses moines copistes de grande valeur, la bibliothèque de l'abbaye était au XIIème siècle riche de 200 volumes.

D’origine anglaise, Orderic Vital (1075-1141) arriva en Normandie à l’âge de 10 ans, et devint moine de l’abbaye à l’âge de 11 ans.

Ce moine, premier historien de l'abbaye, a transmis l'information la plus complète sur l'abbaye entre le IX et XIIème siècle dans son célèvre ouvrage Historia Ecclesiasticae, ouvrage de référence sur l'histoire de la Normandie ducale, édité bien plus tard (1855) en 5 volumes. Cet ouvrage relate, en parallèle, la vie de l'abbaye (XIème-XIIème).

Un monument lui a été dédié en 1912 sur la place de l'abbaye (à gauche sur la photo ci-dessous).


Entrée principale actuelle de l'abbaye - Vue prise de l'extérieur avec le monument dédié à ORderic Vital sur la gauche


Entrée principale actuelle de l'abbaye - Vue prise de l'extérieur vers un batiment conventuel récent (propriété privée ?)


Monument dédié à Orderic Vital

Monument inauguré le mardi 26 août 1912, en présence de plusieurs officiels.

L'un des côtés du monument porte les inscriptions suivantes :

A la mémoire
d'Orderic Vital
moine de Saint-Evroul
historien de la Normandie
né à Atcham (Angleterre) en 1075
mort à Saint-Evroul vers 1143
---
1912

Dernières vues ... Cliquez sur les petites images pour visualiser les photos en grande taille juste en dessous

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net