accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net
Retour index

Méréville : halle, lavoir et tour trajane

 

Méréville est une commune de l'Essonne dans la vallée de la Juine.

La commune est notamment célèbre par sa halle et sa colonne Trajane.

La carte ci-dessus et les informations sur les différents monuments ci-dessous proviennent de la "carte touristique" de la commune disponible à l'office du tourisme.

La halle
Sur la place de la halle se trouve la halle (!).

Anciennement Place du Martroi (place où le seigneur rendait justice), on y trouve également un petit bâtiment nommé "Château Gaillard".

Il doit s'agir d'un vestige de la maison de justice qui servit plus tard d'octro à la Halle pour l'acquittement des différents droits de péage, fortage, rougae d'étalage et de plaçage ...

La halle couvre une surface de 720m² (40m x 18m). Sa charpente en chêne est soutenue par 4 rangées de 11 piliers en châne reposant sur des socles de pierre taillée en dé.

C'est Bertrand de Reilhac, par une grâce spéciale de Louis XII en 1511 qui obtint le droit de tenir 4 foires par an et un marché hebdomadaire.


"Château-Gaillard" et la halle

La tour Trajane

La Tour Trajane a été bâtie entre 1790 et 1792 par le Marquis Jean-Joseph de Laborde, dernier seigneur de Méréville, pour l'alignement de son parc.

Un escalier de 199 marches est aménagée à l'intérieur du fût de la colonne et permet d'accéder à la plateforme offrant ainsi un beau point de vue sur la Beauce (ci-dessous, vue sur la château de Méréville - XVIIIème siècle).

Elle mesure 100 pieds de hauteur (33 mètres)

La tour fut utilisée en 1793 par l'astronome Delambre et son assistant Billet dans les opérations de mesure de l'arc du méridien terrestre destiné à déterminer la dimension du mètre étalon (la dix-millionième partie du quart du méridien terrestre).


Ci-dessus, vue du haut de l'escalier en colimaçon (199 marches montées d'une traite !).


Le lavoir sur la Juine
Situé sur la rive gauche de la Juine, le lavoir du moulin du pont ne passe pas inaperçu, tant son reflet dans les eaux calmes est éclatant.

Ce lavoir faisait partie des "fabriques" du jardin du château de Méréville.

Une fabrique désignait au XVIIIème siècle un édifice avec lequel les artistes paysagistes agrémentaient les sites sur lesquels ils travaillaient. La commune de Méréville en est un exemple parfait : chaque scène (fabrique) appelle à en découvir une autre, car d'un site à un autre, le regard est capté par la fabrique suivante.

Dans le parc de Méréville, toutes les fabriques ont été placées dans un décor végétal selon le seul choix et le génie du paysagiste.

Son nom lui vient du pont se situant à proximité. Construit en pierres taillées, il se caractérise par ses trois arches basses avec de fortes piles à éperon.


Le pont du Moulin du Pont

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net