Retour index
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net livre d'or

Mortain - la chapelle Saint-Vital

Depuis le lavoir de la petite cascade à Mortain, vous pourrez vous rendre à la chapelle Saint-Vital par un petit sentier mi-forestier un peu pentue.

Au bout du chemin dans un champ se trouve la petite chapelle Saint-Vital.

La Chapelle Saint-Vital (XIXè s.) a été construite à l´endroit présumé de la grotte de l´ermite Saint-Vital, ancien chapelain du comte Robert de Mortain (demi-frère de Guillaume le Conquérant).

Saint-Vital avait décidé de se retirer dans ces lieux où il trouva silence et recueillement.

Avant d'épouser la cause d'ermite, Saint-Vital fut chapelain et chanoine de la collégiale Saint-Évroult de Mortain pendant une vingtaine d'années.

"C'était en l'année 1093. Depuis environ quinze ans, Vital, qui avait toujours résidé à la cour des châtelains de Mortain, résolut de tout quitter pour s'attacher à Dieu seul et travailler uniquement au salut de son âme. Il se démit de toutes ses dignités, résigna ses charges, vendit ses biens qui étaient considérables et en distribua le prix aux pauvres. Puis, pauvre lui-même, il embrassa la vie érémitique.

Comme dernière grâce, le Comte de Mortain lui demanda de choisir sa retraite dans un lieu assez rapproché du château, pour que lui et sa famille pussent continuer à recevoir, de temps en temps, les conseils d'un père spirituel aimé et vénéré de tous. Vital y consentit. Il établit donc sa cabane à quelques stades de l'église du Neufbourg, qui était alors l'annexe ou plutôt le faubourg de la ville de Mortain.

Il la construisit sur le revers d'une montagne d'aspect sauvage, dans un lieu solitaire et très pittoresque, situé entre les deux torrents de la Cance et du Cançon, dont les ondes bruyantes se précipitent en deux impétueuses cascades au milieu d'immenses rochers, avec pour perspective le château féodal aux tours crénelés de ses protecteurs, et plus loin encore l'immensité d'une vaste forêt." (source)


La petite chapelle est construite entre deux blocs rocheux.

Il est possible "d'escalader" l'un des deux côtés ce qui permet de poser son regard à hauteur du toit et des environs.

A l'intérieur, jsute deux petites statuettes.

Retour index
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net livre d'or