Retour index
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net livre d'or

Essé, la roche-aux-fées

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Ille-et-Vilaine
Commune : Essé


Les fées avaient pour rôle d'honorer les morts qui avaient été de bons vivants. Elles construisaient alors des grottes indestructibles pour mettre leurs cendres à l'abri de la malveillance et de la destruction du temps.

On dit que leur influence bienfaitrice répandait un charme indéfinissable dans la région, encore palpable de nos jours. C'est pourquoi elles bâtirent la Roche-aux-Fées.

Certaines restaient sur le lieu où devait s'élever le monument, en préparaient les plans et l'édifiaient. Les autres allaient dans la forêt aux alentours, chargeaient leurs tabliers de pierre et les apportaient à leurs compagnes ouvrières.

Averties de la fin du travail, des fées dénouèrent leurs tabliers et déposèrent les pierres où elles se trouvaient. C'est de là que viennent tous les autres menhirs éparpillés dans la campagne alentour.

Depuis des plaintes se font entendre et la légende raconte que ce sont celles des morts qui reposent et appellent les fées. On dit aussi que ces plaintes continueront jusqu'à leur retour ...

La Roche-aux-Fées est une importante et très connue allée couverte de Bretagne. Elle est composée de 41 blocs de schistes pourpre pesant de 5 à 40 tonnes : 33 pierres levées et 8 pierres qui servent de couverture.

Cette allée est classée comme étant la plus longue d'Europe. Le dolmen mesure 19,50m de long, 6m de large et 4m de haut ; la chambre funéraire fait 14 mètres de long et 4 mètres de large par un long vestibule. Les pierres sont issues d'un site situé à 4 kilomètres de là.


Sous le tablier, vue vers le fond de la chmabre funéraire

Sous la tablier, vue vers l'entrée

Le portique monumental est composé d'un trilithe. Le trilithe est une structure mégalithique composée de deux pierres verticales et d'une troisième placée horizontalement au-dessus des deux premières.

Le corps du monument est de forme rectangulaire et allongée.

L'antichambre, première partie de la chambre, est plus basse que le reste du monument.

La chambre est subdivisée par des dalles verticales implantées à la perpendiculaire des parois.

La dalle de fond dépasse des flancs du monument.

Retour index
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net livre d'or