Retour index
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net

Eglise monolithe d'Aubeterre sur Donne

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Charente
Commune : Aubeterre sur Dronne

J'avais déjà visité cette église monolithe il y a une quinzaine d'années la toute première fois où je m'étais rendue dans le Périgord. Cette année j'étais de retour dans la même région pour un mariage. Si je n'avais pas été acompagnée de quelqu'un qui ne l'avait jamais visité je ne me s'y serais sans doute pas rendue une seconde fois, mais la surprise fut bonne. En effet, depuis ma dernière visite, des nouvelles découvertes y ont été faîtes. Comme quoi, même un lieu que l'on pense connaître peut encore nous réserver quelques surprises.

A l'époque c'était photos argentiques, je ne sais pas même pas ce que j'en ai fait. Du coup c'est aussi l'occasion de faire une petite page rapide sur cette curiosité régionale, la plus célèbre il me semble.

Dans tous les cas, cette église est au moins un refuge contre la chaleur. 35°C à 11h du matin cet été, vive les grottes !

La personne qui m'accompagnait a été surprise de l'église. En effet, celle-ci est souvent dénommée "église souterraine", mais n'est pas vraiment souterraine (ne vous attendez pas à descendre dans une grotte). Elle est en fait creusée dans une falaise. C'est très impressionnant, mais le terme souterrain n'est en effet pas le plus adapté.

L'église, dite église monolithe Saint-Jean, a été creusée au VIIème siècle puis agrandie au XIIème siècle.

La nef, aux voûtes taillées en plein cintre, s'élève à près de 20 mètres. À environ 15 mètres, elle est bordée sur trois de ses côtés par une galerie, sorte de triforium, à laquelle on accède par un escalier taillé dans le roc. Une série de grandes arcades et de colonnes massives (passant d'un plan octogonal à la base à un plan carré au sommet) marquent la séparation avec un bas-côté.
© wikipedia


La galerie


La galerie, intérieur

En entrant, on se trouve d'abord face à un trou (le baptistère), puis on est obligé de lever la tête pour appréhender ces deux immenses colonnes (il y a en 4 mais on a tendance à n'en voir que deux). A droite, le regard se porte sur le reliquaire, et à gauche vers un trou dans le mur (la salle des sarcophages)!

Je n'ai aucun souvenir du baptistère, il n'apparait d'ailleurs pas sur les cartes postales anciennes que j'ai recherché par la suite. Découverte récente de la dernière campagne d'archéologie ?


Le baptistère


Vue de la galerie haute
L'entrée, le baptistère, les deux grandes colonnes, et l'entrée menant aux 80 sarcophages


L'immense salle aux 80 sarcophages

La chapelle primitive, creusée au VIIe siècle, renferme près de 80 sarcophages médiévaux. Ces tombeaux ont été découverts entre 1958 et 1961. Des inhumations furent pratiquées dans la nef jusqu'en 1865, avant que cette pratique ne soit proscrite pour des raisons de salubrité publique.
© wikipedia


Le reliquaire


Le reliquaire vu de la galerie haute

Selon certaines sources, ce reliquaire abriterait des reliques du Saint-Sépulcre de Jérusalem.


Une autre salle de sarcophages, à droite du reliquaire

Cette église rupestre abrite un ensemble unique comprenant un imposant reliquaire en pierre (6 mètres de hauteur), joyau de l'art roman, une fosse à reliques, une cuve baptismale paléochrétienne ornée d'une croix grecque et une crypte passant pour avoir été un ancien lieu de culte mithraïque.
© wikipedia

Si vous vous êtes rendus directement dans l'église en entrant, n'oubliez pas la crypte en ressortant. Cette crypte a été découverte en 2008 complétement par hasard, lorsque la route s'affala sous le poids d'un camion.


La crypte


Autel de la crypte


Par curiosité, je me suis intéressée des cartes postales anciennes de ce ste touristique, une comparaison toujours intéressante du début XIXème siècle à aujourd'hui.

Déjà, je me suis rendue compte que j'ai raté l'ancienne entrée ! J'ai en effet cherché qq autres photos sur le net, et ceux qui ont la bonne idée de prendre la place en photo peuvent voir cette ancienne entrée (mais on voit bien que ce n'est pas ce qu'ils ont cherché à me photographier, ça me console donc d'être encore passé à côté !)


L'ancienne entrée

L'entrée de l'église primitive

Deuxième curiosité, pas de trou dans le mur pour nous conduire à la salle des sarcophages.

et on peut aussi y apercevoir plusieurs croix et un tombeau dans la salle principale. Aucune idée de qu'ils sont advenus.

Sur l'image ci-dessous, on peut voir que la galerie n'est pas aussi parfaite qu'ajourd'hui, elle a donc été fortement consolidée ce qui n'est pas surprenant.

Et finalement, dernière curiosité, le reliquaire. Il y avait une statuette autrefois. Deux photos, deux époques, une avec tête et l'autre sans tête, pas tout à fait la même légende ...


"Tombeau renaissance du Maréchal Marquis et de la Marquise d'Aubeterre"


"Statue de David Bouchard, vicomte d'Aubeterre,
Sénéchal et Gouverneur du Périgord (1554-1593)"

Je vais pouvoir la qualifier de "statuette disparue", car aucune trace lors de mes recherches sur le net. Si quelqu'un a des infos ?

Retour index
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net