Retour index
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net

Le rocher de Dabo

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Moselle
Commune : Dabo

Petite surprise à l'arrivée de ce rocher, il faut payer pour aller à son sommet. Ca ne nous ruinera pas, mais pour un bout de rocher et une chapelle ...

Histoire complète du château sur site de l'office de tourisme.

Le rocher de Dabo culmine à 647 mètres au centre du Massif des Vosges, surmonté de la chapelle Saint-Léon culminant à 664 mètres.


Le rocher


La chapelle Saint Leon en haut du rocher

Le Rocher de Dabo lui-même a une hauteur de 30 mètres; 62 marches, dont certaines taillées dans le roc, permettent d'accéder à la plate-forme longue de 80 mètres et large de 30.

Ci-dessous quelques panoramas vus de la plateforme.


Du haut de la chapelle


Vue sur la commune de Dabo

Le rocher est situé au droit d’un sommet de grès. Il est considéré comme le site le plus remarquable du massif des Vosges Gréseuses.

Il s’est formé il y a 200 millions d'années, pendant la période du Trias.

Le rocher doit son élévation à la présence d'éléments détritiques du type galets : un poudingue à galets de quartz et son ciment de grès rouge, comme on peut le peut voir sur la photo en gros plan ci-dessous.

La présence de ces éléments détritiques a rendu en cet endroit le grès beaucoup plus résistant et a ralenti l'érosion formant ce rocher si particulier.

Autrefois était érigé un château au sommet du rocher, dont au moins une première fortification est assurée au Xème siècle sous le règne d'Eberhard IV. Certaines légendes remontent la construction du château sous la règne de Dagobert Ier (622-639).

Les murailles du chpateau encerclaient tout le tour du rocher. Le château a été rasé sur ordre de Louis XIV en 1677, les comtes de Linange, alors propriétaires du rocher et des forêts du Dabo, lui ayant refusé allégeance en 1672.

Le rocher resta nu pendant un siècle et demi, puis une chapelle consacrée à Saint Léon IX, a été érigée à la même place en 1825.

Avec cette nouvelle chapelle, le rocher devient lieu de pélerinage. Saint Léon IX était un enfant du pays. Né Bruno de Dabo en 1002, il devint evêque de Toul avant d'être élu pape en 1048.

Suite aux intempéries, le bâtiment fut démoli en 1889 et reconstruit en style néo-roman avec ajout d’une tour qui servira de belvédère.

La nouvelle chapelle fut inaugurée le 12 octobre 1892, sous les armes et statue de saint Leon IX.

La légende du Prince Noir

En mars 1677, un seigneur rhénan ruiné devenu brigand, surnommé Prince Noir, s’empara du château-fort de Dagsbourg qui domine la ville. Il aurait semé la terreur dans la région avec sa troupe de bandits en détroussant les voyageurs imprudents.

Il dissimula au château le fruit de ses rapines. En particulier une bourse contenant des diamants et de l’argenterie dérobée au général de Créqui.

Le château fut pris et brûlé deux ans plus tard par les troupes de Louis XIV. Le Prince Noir fut arrêté et torturé, mais il révéla rien. Il n’a pas livré la cachette de son trésor, mais il a parlé ainsi : « Maudits soient ceux qui toucheront à mon trésor ! »

On dit que le trésor est toujours là, quelque part dans les souterrains du château, sous le rocher appelé « Tête de Mort », ou encore dans une grotte des gorges de Wundenthal.

La légende raconte aussi que beaucoup plus tard, deux hommes entrés dans un souterrain, auraient aperçu le trésor. Ils sont ressortis sourds et muets et sont morts deux jours plus tard. Une autre fois, deux bergers se trouvaient près du puits du rocher. Une dame blanche leur a dit de chercher le trésor au fond du puits. Ils ont creusé et ont aperçu des pièces d’or. Mais douze coups de minuit ont sonné à l’église de Dabo et le trésor a disparu au fond du puits.

Encore aujourd’hui ce trésor se cache quelque part à Dabo, mais on ne sait pas où.


Intérieur de la chapelle


Intérieur de la chapelle

Retour index
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net