Retour index
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net

Saint Didier la Forêt, anciene abbaye Saint Gilbert

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Allier
Commune : Saint-Didier-la-Forêt

Voilà une ancienne abbaye où on est accueilli par un chien gentil mais très "gueulard", il m'a un peu cassé les oreilles.

Il s'agit de l'ancienne abbaye Saint-Gilbert de Neuffonts sur la route de Saint-Didier-la-Forêt.

Des bâtiments de l'abbaye seuls le chauffoir et la salle capitulaire se visitent, le reste de la propriété est privée mais l'ensemble a un bel aspect.

Comme il n'y a pas d'indication sur les deux portes, une à droite, une à gauche, il va nous falloir deviner laquelle des salles et le chauffoir, laquelle est la salle capitulaire.

On va supposer, sans trop se tromper normalement, qu'à droite, nous trouvons le chauffoir avec sa cheminée où une magnifique plaque récente représente Saint Gilbert, et à gauche, la salle capitulaire.


Le chauffoir


La salle capitulaire

Des documents, un peu vieillis, ont été laissés à la disposition du visiteur pour la lecture, mais surtout comprendre d'où revient l'abbaye (histoire, travaux de réfection, ...) ainsi que l'histoire de Saint Gilbert lui-même.


La salle capitulaire

J'apprécie toujours le travail des propriétaires privés qui restaurent d'anciens monuments car cela ne doit pas être chose aisée entre travail et argent. Les salles sont agréables et bien entretenues, même si la visite de l'abbaye en elle-même se cantonnent malheureusement qu'à deux salles.

Sur un plan reproduit visible dans la salle capitulaire, on constate que beaucoup de bâtiments ont été détruits, et que seuls subsistent ces deux salles que j'ai déjà mentionné, ainsi que le cellier aujourd'hui chambre d'hôtes.


Plan de l'abbaye Saint Gilbert d'après l'abbé Boudart, 1840, plan visible dans la salle du chapitre

Le plan indique plusieurs salles réservées aux lépreux. Les informations sur le site nous apprennent que l'abbaye était à l'origine une léproserie.

Au dessus de ces salles, les lits étaient disposés sur plusieurs rangs parallèles. Dès qu'un individu était atteint de la lèpre, il quittait sa maison, emmenant les objets dont il avait besoin. On le couvrait ensuite d'un drap mortuaire, on le conduisait en procession à l'église (aujourd'hui disparue), et on le plaçait dans une chapelle ardente, au dessus de laquelle on avait mis une cloche et une croix. Là, le malade déposait tous ses habits et enfilait sa tunique de lépreux. Le prêtre, alors, lui faisait les défenses prescrites dans l'intérêt de la santé publique : n'avoir jamais les pieds nus, ne pas parler aux personnes sous le vent, ne rien toucher appartenant à autrui, etc ..
Après ces prescriptions, le prêtre lui jetait, comme pour un mort, une pelletée de terre sur la tête et le recommandait aux prières des assistants. Il quittait alors l'église, sa famille, et rentrait, jusqu'à sa mort, dans la léproserie.
C'était un mort-vivant.

Saint Gilbert en quelques dates :
vers 1100 : naissance de Gilbert, fils de Théobald II Mazauran seigneur d'Escolles, et de Dauphine de Mercoeur.
1146-1148 : Gilbert participe à la 2ème croisade. Après l'échec de la croisade, plusieurs croisés reviennent dans leurs foyers porteurs de la lèpre. Gilbert ressent ce fléau comme un châtiment divin, et entend désormais se consacrer aux pauvres et aux malades.
1149 : De retour en France, Gilbert décide de fonder deux établissements religieux, l'un à Aubeterre, l'autre à Neuffonts.
1150 : Fondation du monastère d'Aubeterre où Gilbert y installe son épouse et sa fille Poncia.
1151 : Construction de l'hôpital et des premiers lieux claustraux à Neuffonts. Gilbert est élu supérieur de la communauté et non prieur car il n'est pas prêtre. Il consacre ses journées à soigner les malades, aux jeûnes et aux prières.
1152 : Décès de Gilbert à Escolles après avoir été auteur de nombreux miracles
1728 : béatification et canonisation de Gilbert par régularisation

Patron du bourbonnais et de la paroisse de Saint didier, Gilbert était invoqué pour guérir les enfants.


La cheminée du chauffoir où la plaque du foyer représente Saint Gilbert

Retour index
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net