accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net
Retour index

Orléans, cathédrale Sainte-Croix

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Loiret
Commune : Orléans

Connaissez-vous les légendes et anecdotes de l'un des plus célèbres symboles de la ville d'Orléans ... la cathédrale Sainte-Croix ?

Nous y voilà, une page pour parfaire notre culture "cathédralienne" :)

Je vais par contre passer le fait de vous expliquer en détail l'histoire de cette cathédrale, il y a suffisament de pages sur internet pour cela :) Je vais me contenter de ces quelques histoires qui font la légende d'un lieu.

La première légende qui doit être mentionnée : contrairement à toute autre cathédrale, celle-ci ne fut pas bénie par le clergé, car elle fut bénie par Dieu lui-même ! En effet, lors de la cérémonie de consécration, la main de Dieu serait apparue au-dessus de l'autel pour le bénir. Dès lors, du premier évêque jusqu'à tous ses successeurs, d'aucun ne considéra qu'il faille la consacrer, Dieu l'ayant lui-même bénie.

A l'approche de la cathédrale, tout est refait à neuf, c'est très joli. La place depuis la laquelle on peut admirer les deux tours de la façade principale est admirable, surtout par ce beau soleil qui a daigné m'accompagner ce jour.


La façade de la cathédrale

Enfin ... je vous dis que la façade est jolie mais avant d'être reconnue comme l'une des plus belles de France, elle fut déclarée "la plus laide de France".

En effet, celle-ci fut construite dans un style gothique flamboyant alors que la mode était passée au style Renaissance, voire même romantique. Comme l'écrira le journal La République du Centre, "L'édifice religieux hérite d'une image « has-been »".

Et des auteurs célèbres en rajoutent une couche :
D'abord Victor Hugo, dans son « Voyage vers le Rhin » : « On dirait cette odieuse église d'Orléans qui de loin promet tant et de près déçoit toutes ses promesses ».
puis Marcel Proust qui qualifie la cathédrale de « plus laide de France » dans « À La recherche du temps perdu ».

Quelle triste image de cette cathédrale au gothique flamboyant ... et pourtant elle est unique : dans ce style, elle est la plus tardive à avoir été construite, et donc aussi la plus grande car les architectes maîtrisaient alors arfaitement ce style. Tout record est bon à prendre :)

La cathédrale d'Orléans est dédiée à la Sainte Croix. Pourquoi Sainte Croix ? Et non, il ne s'agit pas d'un prénom désuet d'une quelconque martyre comme on pourrait le penser, mais le rappel de la croix du Christ découverte à Jérusalem.

La cathédrale d'Orléans aurait en effet abrité un morceau de la croix du Christ. La cathédrale ayant subi nombre de destructions, ce morceau de la vraie croix a malheureusement aujourd'hui disparu.

La Sainte Croix aurait été faite de bois d'olivier (symbole de la réconciliation) et de cèdre (symbole de l'immortalité et l'incorruptibilité).


Les deux tours
88 mètres de haut !


L'une des deux tours

Au sommet des 2 tours de la Cathédrale d'Orléans siégent 8 anges. Ils symbolisent les instruments de la passion du Christ.


les trois porches de la façade principale

La cathédrale d'Orléans doit sa forme actuelle, "gothique flamboyant", aux restaurations d'Henri IV et de ses successeurs, mais cette cathédrale est aussi une succession de plusieurs siècles et styles, de l'église primitive gallo-romaine (la flèche) jusqu'aux vitraux du XIXème siècle.


Détail du porche principal


Une des deux façades latérales


L'autre façade latérale


Une des gargouilles

La cathédrale d'Orléans abrite nombre de gargouilles, ces animaux, gardiens des églises et servant à chasser les esprits maléfiques. Leur aspect terrifiant était pour signifier à tout esprit malin que le bâtiment était sous protection divine. La légende raconte qu'à Orléans, on pouvait entendre les gargouilles sifflaient ... Tendez l'oreille donc.


La nef centrale, prise sous l'orgue de la cathédrale


L'orgue


Clé de voûte centrale


Les stalles

Comme chacun sait, toute construction nécessite des sous ... et cette cathédrale a une particularité aussi à ce niveau là ... S'agissant d'une cathédrale royale, sa construction a été entièrement financée par l'Etat (via les impôts), et non financée par la dîme tel que c'était usuel, soit une séparation de l'Eglise et de l'Etat bien avant l'heure en France.


Chapelle Saint Michel


Les chapelles


La chapelle Jeanne d'Arc

A l'intérieur de la cathédrale, sur l'un des côtés se trouvent plusieurs vitraux présentant différents moments de la vie de Jeanne "Jehanne la pucelle".

Depuis la délivrance d'Orléans en 1429, les orléanais n'ont cessé de fêter tous les ans Jeanne d'Arc depuis l'an 1430. Une des plus célèbres fêtes populaires de la ville qui ne s'est jamais démenti depuis près de 600 ans !


Comment Jehanne la pucelle entendit ses voix celestes et leurs commandements


Et luy fut présentée à la cour luy disant Gentil Roy Dieu m'envoie


Comment Jehanne fit son entrée à Orléans yssant son etandard disant Dieu m'a envoyé

Pour en voir un peu plus sur les vitraux, un lien à découvrir ici .

 


 

Retour sur les lieux en 2017, et je décdouvre une cathédrale dont l'intérieur arbore fiérement divers fanions. Quelques photos de plus :)


Quelques fanions


L'orgue


L'orgue


Batard d'Orléans


Gilles de Rais


Le duché d'Orléans et le Duc Charles d'Orléans


Pierre et Jean d'Arc, et la Ville d'Orléans


Vitrail, "Prise des Tourelles et délivrance d’Orléans, (7 mai 1429)."

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net