accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net
Retour index

Road-Trip en Irlande, jour 10


[Index] [Jour 1] [Jour 2] [Jour 3] [Jour 4] [Jour 5] [Jour 6] [Jour 7] [Jour 8] [Jour 9] [Jour 10] [Jour 11] [Jour 12] [Jour 13] [Jour 14]


Grianan ailigh

Fahan cross

Dunree head & fort

Carndonagh crosses

Malin head


Grianan ailigh

Un fort en pierres (ie, de la préhistoire), ça commençait a me manquer. Parait que c'est le plus beau de l'île. Bon ... Comme le pensera sous doute ma mère en regardant mes photos : encore des tas de pierres. J'ai pensé ça en tout cas pendant la visite ... Et en plus, c'est galere a photographier, comment on fait pour trouver le bon angle d'un truc en cercle ?

Belle vue cela dit.

The Grianan of Aileach is a group of historic structures atop a 244 metres hill. The main structure is a stone ringfort, thought to have been built by the Uí Néill in the sixth or seventh century CE, although there is evidence that the site had been in use before the fort was built. It has been identified as the seat of the Kingdom of Aileach and one of the royal sites of Gaelic Ireland.

The wall is about 4.5 metres thick and 5 metres high. It has three terraces, which are linked by steps, and two long passages within it. Originally, there would have been buildings inside the ringfort. Just outside it are the remains of a well and a tumulus.

By the 12th century, the Kingdom of Aileach had become embattled and lost a fair amount of territory to the invading Normans. According to Irish literature, the ringfort was mostly destroyed by Muirchertach Ua Briain, King of Munster, in 1101. Substantial restoration work was carried out in 1870.


Fahan cross

C'est le coin des croix. Au milieu d'un cimetière évidemment, ça faisait longtemps. Pas très jolie car déjà bien usée par le temps.

The walled graveyard contains the grave of pioneering nurse Agnes Jones, the ruins of a 6th-century monastery featuring a 7th-century cross-slab of St. Mura.


Dunree head & fort

Une petite pointe (pour changer !). Celle-ci est agrémente d'un fort. Très belle surprise, pas a la hauteur de la pauvre étoile gracieusement attribué dans le guide. Perso, ça en mériterait trois ! Évidemment, il faut prendre le temps de faire le fort (payant), et le tour de toute cette pointe. La partie payante du fort n'est pas la plus importante du site mais recèle un musée très bien fait. Il vaut bien les quelques euros à payer. Ensuite, il faut prendre le temps de faire les quelques sentiers de randonnée qui sont dans le coin, dont la montée vers le fort haut. Au milieu, d'anciennes baraques en ruines. Bon, ça j'aime bien, mais je sais que ce n'est pas du goût de tout le monde. Je pense que je les ai a peu près toute faite, au moins toutes celles où il ne fallait pas fracturer les portes pour rentrer !

Ensuite la montée continue, vous atteindrez un premier niveau de bunkers. Une partie est inaccessible (enfin si on veut, on peut ...). On continue la montée, j'ai opté pour la partie gauche, excellent choix : vue sublime. Je suis redescendue par la droite, sans intérêt. Arrive en haut, la dernière partie du fort, un immense block hausse en béton. On peut entrer a l'un des endroits, y compris circuler sur le toit (sensation très bizarre, je n'avais pas encore fait le carrick-a-rede, mais j'ai gardé un souvenir plus saisissant de cette balade sur le toit du fort que de cette passerelle). Le fort est des grand, impossible d'entrer dans le bâtiment sans prendre une échelle descendante peu sécurisante, et aucune lumière dans un bâtiment qui n'est pas petit. Bon suis toute seule, je ne vais (malheureusement) pas aller m'y perdre. A moins d'être de nouveau laissé à l'abandon, çe que je doute, je pense que ce site ne ressemblera plus à ça si je reviens un jour en Irlande. C'est bien dommage je l'aime tel que, ça fait plus naturel. S'ils veulent me le vendre, je veux bien discuter.

Fort Dunree is a Napoleonic period fort built by the Royal Navy. The fort is located on a rocky promontory accessed over a natural fissure. It was remodelled in 1895 to have 119 mm QF guns below, and later 12 pounder QF and 152 mm guns in a battery above. The top of a hill overlooking the site was walled in to form a redoubt.

The fort was part of the Treaty Ports which remained under UK control until 1938, when they were handed over to the Irish Government. They were manned by the Irish Army until decommissioned following World War II.

The fort is now a military museum with detailed exhibitions, many restored guns such as BL 6 inch Mk VII naval gun and an old military camp.


Carndonagh crosses

Quelques croix, dont l'une des plus vieilles d'Irlande. Protégé par un toit qui fait de l'ombre, pas pratique pour les photos.

Carndonagh is the site of the Donagh Cross, which belonged to an early Christian monastery founded by St. Patrick.


Malin head

Comme je l'ai déjà écrit, j'aime bien les points septentrionaux. La pointe la plus au sud de l'Irlande, c'est fait :-) on n'allait donc pas manquer la pointe la plus au nord. Repérable de loin par un sorte de tour carré en béton dont l'usage d'autrefois me laisse "grand questionnement". Journée magnifique, paysages sublimes.

Malin Head is located on the Inishowen Peninsula and is the most northerly point of the island of Ireland. Malin Head gives its name to the Malin sea area.


[Index] [Jour 1] [Jour 2] [Jour 3] [Jour 4] [Jour 5] [Jour 6] [Jour 7] [Jour 8] [Jour 9] [Jour 10] [Jour 11] [Jour 12] [Jour 13] [Jour 14]

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net