Retour index

Retour  la page d'accueil Voir toutes les publications par carte Pour m'crire
Laissez un commentaire Suivre mon actualit sur facebook

La carrière de la Troche

 

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Essonne
Commune : Palaiseau

La carrière de la Troche se trouve aujourd'hui au coeur même du parc Eugène Chanlon, à Orsay-Palaiseau, dans le quartier de Lozère (Palaiseau).

Il s'agit d'une ancienne carrière de grès, dont l'on trouve les traces en bordure du plateau de Saclay, là où tout un plateau d'industries s'installent actuellement.


Vue d'une partie de la carrière depuis la partie basse du parc

De la carrière, il ne subsiste aujourd'hui que le front de taille sur une hauteur de 5 mètres et sur une longeur d'environ 200 mètres. Celui-ci n'est aujourd'hui plus utilisé que par les amateurs de varappe.


Le front de taille dans sa longueur, vue depuis la partie haute du parc


Une partie du front de taille


Vue élargie du front de taille, partie basse

Dans la partie basse, à peu près au centre, on peut y apercevoir une fenêtre romane ... mais elle ne date en fait que de 2004 !


Fenêtre romane au milieu des blocs de grès


Fenêtre romane, vu de près

La vue depuis les hauteurs donnent un bel aperçu de l'ensemble de la carrière subsistante.


Vue panoramique depuis les hauteurs


Vue panoramique rapprochée depuis les hauteurs

Observez le côté bosselé du plateau, cela en dit long sur les beautés de la nature :)


Panorama du front de taille, ©Xian

Un peu d'histoire

L'exploitation de cette carrière est attestée depuis 1720.

Elle était mentionnée sur les cadastres de Napoléon en 1809.

A la fin du XIXème siècle, la carrière est possédée par la famille Pigeon, et employait 25 à 30 ouvriers.
Le travail s'interrompait au moment des moissons car les carriers, très souvent, étaient aussi ouvriers agricoles.

"La production était destinée à Paris, descendue deux fois par jour à la gare de Lozère à partir de 1867 par des charettes tirées par 3 chevaux, chargées de 120 pavés (environ 2 tonnes), et transférée sur des wagons grâce à une voie supplémentaire pour les marchandises (1891)."

"Avant le chemin de fer, il fallait deux jours aller-retour pour qu'une charette atteigne Paris"

La carrière ferma ses portes en 1937, et elle est aujourd'hui plus qu'un souvenir que l'on peut découvrir à l'intérieur du parc Eugène Chanlon.

La carrière de grès

La pierre extraite de cette carrière est du grès. Ces bancs de grès et de sable dit de Fontainebleau se sont formés à l'ère quaternaire (période du stampien) il y a 30 millions d'années environ.

Au dessus de ces bancs de grès se trouvaient une pierre meulière alvéolaire.


Meulière

Pavés de grès

Le grès a pendant longtemps été utilisé pour fabriquer les pavés et bordures de trottoirs, alors que la pierre meulière a été utilisée pour les murs des maisons. Une balade dans la région, et vous découvrirez nombre de ces maisons en meulière.

Il y avait 30 sortes de pavés, le plus courant faisant 20 * 20 cm. Les pavés de lozère avaient une durée de vie de 20 à 25 ans et étaient considérés comme plus solide que ceux de Fontainebleau.

"La méthode d'exploitation consiste tout d'abord à enlever la couche d'argile et de meulières (qui peut faire de 6 à 12 mètres), puis à creuser dans le grès compact un trou de mine que l'on bourre de poudre. L'explosion fissure localement le bloc que l'on va isoler en déblayant le sable en dessous avec de longues perches (opération dangereuse)."

"On dégrossit ensuite les blocs de grès à la masse et l'on taille au marteau les pavés à la dimension désirée sur un baquet de sables servant d'établi."

"Un stockage temporaire était constitué dans la carrière, les pavés étaient transportés à dos par des apprentis. Ce moyen fut remplacé par des wagonnets sur voies étroites dans les années 1920."

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net