Article mis en ligne le 4 avril 2020

Retour  la page d'accueil Voir toutes les publications par carte Pour m'crire
Laissez un commentaire Suivez mon actualit sur facebook
Retour index

Hirson, la cascade de Blangy et le Pas Bayard

 

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Aisne
Commune : Hirson

De retour de Belgique, je fais un break sur un site naturel que j'avais découvert il y a une dizaine d'années : la cascade de Blangy.

J'avais déjà publié en 2008 un petit diaporama de cette cascade. Le lieu n'a guère changé en dix ans, mais je remets quelques photos un peu plus fraîches de ma dernière promenade :)

Je profite également de mon passage dans cette région pour aller découvrir une autre curiosité naturelle toute proche : le Pas Bayard.

Mais commençons d'abord parler un peu de cette belle cascade.

Elle est considérée comme l'une des plus belles de France, je crois d'ailleurs me rappeler que c'est un reportage aux informations télévisées qui m'avait conduite à lui rendre visite la première fois.

Le site de Blangy constitue l'un des plus beaux sites naturels de Thiérache, grâce en particulier à sa cascade. Celle-ci se situe au cœur de la forêt communale d’Hirson dans l’Aisne. Le site naturel s’inscrit dans un réseau d’étangs intraforestiers situés sur le cours amont de l’Oise.

Cette cascade se situe sur le cours de la rivière Oise.

Visuellement la cascade donne l'impression d'être divisée en deux sections bien distinctes. Une partie proche de nous (à droite, face à la cascade), où on se baignerait bien. Mais, il parait qu'il ne faut pas trop s'y fier. Je n'ai pas essayé !

Et la partie gauche, le long de la paroi, qui semble plus tumultueuse.

En parlant de cette paroi, pour les amateurs de géologie, il y a donc un élément autre que la cascade qui attire inéluctablement l'oeil, c'est cette roche d'un air schisteux en fond/long de cascade. La cascade s'écoule en effet sur de la roche granitique issue des restes de la chaîne hercynienne (-350 millions d'années).

Le Massif des Ardennes est l'une des chaînes de montagnes les plus anciennes de France. Ce massif s'est formé au cours de deux orogenèses de l'ère Primaire (orogenèse = formation d'une chaîne de montagnes). La cascade s'écoule donc sur les restes de la chaîne hercynienne.

Comme on eput le voir sur cette vieille carte, la cascade change peu, même en un siècle, si ce n'est le débit, variable selon les saisons.

pour mémoire, ci-dessous un lien vers le diaporama que j'avais publié en 2008.

Non loin de la cascade de blangy se trouve une autre curiosité : le pas Bayard, un rocher. Les fans d'escalade ou de légende le connaissent peut-être de nom et/ou de réputation.

Avant de nous y rendre, nous longeons différents étangs, bien calmes et de toute beauté.

Comme nous l'avons déjà mentionné précédemment, nous sommes ici dans le massif des Ardennes, et le site du Rocher du Pas Bayard présente toutes les caractéristiques de l'orogénèse hercynienne.

Le site lui-même est une ancienne carrière de granit datant de l'époque romaine. Longtemps territoire privé et interdit d'accès, le site a été racheté par la commune d'Hirson qui, avec l'aide de la fédération d'escalade, l'a transformé et l'a rendu accessible à tout public.

Côté géologie, on peut y observer une succession de couches datant du Gédinnien (-410 millions d'années), du sud vers le nord : du Poudingue de Fépin, de l'Arkose d'Haybes sur la partie Sud du site, et des schistes sur la partie Nord.

Si la géologie ne vous intéresse guère, vous y verrez un rocher ;)

ou une sorte de fond de carrière escarpée.

Le pas Bayard a été très fréquenté il y a environ 20/25 ans puis est tombé dans l'oubli en raison de l'interdiction d'accès par le propriétaire. Le site récemment racheté par la commune d'Hirson fait l'objet d'une convention avec la FFME, inauguré en septembre 2004. La hauteur est d'environ 15 m et la difficulté des voies varie de 4 à 7a.

Dans un paysage de Thiérache bocagère et forestière, le site (ancienne carrière) est taillé dans le granit en forme de petit cirque, une lame de shiste le découpe légèrement au milieu.

Quelques lames de conglomérat se sont imbriquées sur le grand rocher de gauche : son escalade dépayse un peu, mais reste très agréable. En dehors de ça on a des voies de toutes difficultés dans une roche grenue et globalement assez lisse : c'est donc une excellente école d'escalade en rupture avec les blocs gréseux du bassin parisien.

Inintéressant ? Rooh !!!

Du fait de la végétation absondante lors de mon passage, je vous joins ci-dessous une photo que je trouve plus jolie et représentative du lieu (source "camptocamp" - voir les liens sources en bas de la page) :

Si l'on intéresse aussi à ce rocher, c'est qu'avec un nom pareil, il y a forcément une légende qui s'y rattache :) Oui ... qui dit Bayard, dit forcément cheval !

Selon la légende populaire, le site et la création de l’étang du Pas-Bayard remonte à quelques centaines d’années, à l’époque de Charlemagne…

C’est une fée qui aurait offert, à un preux chevalier, un magnifique cheval dénommé ... Bayard. Ce cheval avait une force si prodigieuse qu’il pouvait transporter quatre hommes en arme sur son dos. Ce qui n’était pas rien étant donné les armures, cottes de maille et autres masses d’armes dont nos chevaliers usaient et abusaient. Ces chevaliers ne donnaient pas dans la légèreté, ni dans la finesse d’ailleurs.

Quatre chevaliers en arme, cela tombait fort bien, puisque notre héros avait trois frères. On prit l’habitude de les appeler "les 4 fils Aymon" du nom de leur père, qui était chevalier de Charlemagne. Comme les gouvernants veulent souvent ce qui se fait de mieux, pour leur propre personne, Charlemagne voulut acquérir le fabuleux destrier. Les fils Aymon refusèrent de céder Bayard. On ne refile pas le cadeau d’une dame ! Et ils s’enfuirent ...

Dans leur fuite, ils firent halte à Hirson. Charlemagne les poursuivait et était sur le point de les rattraper quand Bayard donna l’alerte. Les 4 fils sautèrent sur le cheval, qui prit un départ si fulgurant qu’il en bouleversa la géographie des lieux. Sous sa ruade, une grande crevasse se forma et donna naissance à un étang. Son coup de patte avait été si puissant qu’il fixa dans une roche l’emprunte du pas, le fameux « Pas de cheval Bayard ». La roche se retourna sur elle-même sous l’effet du choc, et camoufla cette preuve irréfutable.

La légende a conservé ce nom à ce beau site où l’Oise étincelle dans le sous-bois mystérieux, entre les murs de schiste, une rayonnante clairière transformée aujourd’hui en l’un des plus beau site d’escalade en pleine nature, au nord de Paris.

A la tombée du jour, lorsque les visiteurs contemplent le site d’escalade et son étang, il paraît que de temps à autre les 4 fils Aymon reviennent sur leur cheval Bayard. Ses hennissements rappellent aux visiteurs la réalité du Pas-Bayard !

Pour finir notre balade, nous apprécierons le calme de ce cours d'eau, non loin du rocher du Pas Bayard.

Pas de hennissement ... la balade se termine donc ici :)

 


 

Sources :
- Le site d'escalade du Pas Bayard
- TV5 Monde - vidéo: les 4 fils Aymon et le cheval Bayard

 


 

Carte d'identité de la cascade, extrait de la lettre d'infos du conservatoire des sites naturels de Picardie - n°54 - hiver 2010

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net