Article mis en ligne le 23 mars 2020.

Retour  la page d'accueil Voir toutes les publications par carte Pour m'crire
Laissez un commentaire Suivez mon actualit sur facebook
Retour index

La fontaine Saint Latuin

 

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Orne
Commune : Belfonds

Ce n'est pas la première fois que je présente une fontaine miraculeuse sur une de mes pages. Aujourd'hui, nous repartons dans l'Orne avec la fontaine Saint Latuin.

Avant de vous présenter plus en détail cette fontaine, parlons un peu de la légende qui entoure ces sources en général.

Depuis la plus haute Antiquité, des pouvoirs miraculeux étaient attribués aux fontaines. La plupart des sources sacrées ont été christianisées au cours des siècles, mais, selon le docteur Jean Fournet, "elles continuent de jouer un rôle important dans le légendaire et dans le rituel des pélerinages aux saints guérisseurs".

Du rite païen au pélerinage organisé, c'est avant tout la croyance populaire qui est à l'origine du pouvoir que l'on donne à une source ou une autre. Certaines fontaines sont tombées dans l'oubli, tandis que d'autres ont gardé leur réputation, en témoignent, silencieux, les nombreux artefacts que l'on y retrouve (linges suspendus, pièces jetées, ...). La Normandie est l'une des régions où les rites sont les plus vivants.

"Qu'elle borne l'espace ou irrigue les cultures, l'eau est la compagne millénaire de l'Homme. De la Bresle au Couesnon, de la Sarthe à l'Epte, la Normandie voue un culte particulier à cette source de vie symbolisée par ses fontaines miraculeuses et à ses mystérieux sourciers. L'eau est une figure centrale de l'histoire des hommes qui lui prêtent volontiers des pouvoirs surnaturels. Les fontaines sacrées sont une constante de la religion gauloise. Le christianisme a repris à son compte ces vieilles croyances en les coiffant d'un saint protecteur. L'eau miraculeuse est principalement invoquée pour les maladies de peau : eczéma, zona, psiorasis, acné, ... mais aussi pour les articulations, les ulcères ou l'épilepsie ... "

A cléray, la fontaine n'échappe pas à la règle. Si la fontaine est probablement connue bien avant l'arrivée de Saint Latuin, c'est à lui que l'on doit la renommée du lieu.

Cette fontaine miraculeuse se situe aux abords de la forêt d'Ecouves, sur la commune de Belfonds dans l'Orne. Rendez-vous en voiture jusqu'au parking de l'ancienne église de Cléray, église fermée comme bien souvent de nos jours malheureusement.


Ancienne église de Cleray

Un petit coup d'oeil par le trou de la serrure ne nuit pas à la curieuse que je suis ;)


Par le trou de la serrure ...

Rien de bien particulier semble-t-il à l'intérieur. La légende indique que cette chapelle aurait été édifiée sur l'emplacement présumé de la tombe de Saint Latuin, premier évêque du diocèse de Sées au Vème siècle. Il s'agit donc d'une chapelle de pèlerinage. Des reliques du Saint sont également visibles à la cathédrale de Sées, sous l'autel qui lui est dédié.

Tel que décrit par les monuments historiques, la chapelle est composée d'une nef rectangulaire et d'un chœur à chevet plat. À l'intérieur, un chapiteau à crochets sur colonne du XIIe s. supportant 2 arcs témoigne de l'origine ancienne de l'édifice. La nef est du XVIe s. et la chapelle secondaire dite seigneuriale du XVIe s. Le clocher-porche est du XVIIIe s. Le mur du choeur s'orne de graffiti représentant des mains sacrées, un noeud, des croix, dont il est difficile de déterminer la date et le sens. Les arcades du choeur reposent sur un chapiteau de style roman qui pourrait être une récupération de l'édifice antérieur ou une imitation du 17e siècle.

Dans l’Enclos de l'ancienne chapelle, on trouve une très belle croix hosannière potencée du XVIIe siècle.
Définition : une croix hosannière est une croix au pied de laquelle on chantait l'hosanna le dimanche des Rameaux.


La croix hosannière

Ce qui fait la célébrité du lieu, ce n'est pas cette ancienne chapelle, mais plutôt la source miraculeuse qui se trouve non loin. Il s'agit d'une source dont l'eau aurait pour vertu de soigner les maladies de peau.

Il est souvent difficile de connaître les bienfaits de ce type de source, mais ici la croyance perdure. Ainsi trouve-t-on nombre de morceaux de tissus accrochés aux grilles de la fontaine.

Avançons vers cette fontaine ...


La fontaine saint Latuin, et ses morceaux de tissus accrochés à la grille

Qui était Saint Latuin ?


Saint Latuin

Saint Latuin fait partie de la famille des saint guérisseurs. Considéré comme le premier evêque de Sées au Vème siècle, il fut obligé de se réfugier à Cléray pour fuir l'incrédulité et la persécution de ses concitoyens, mais également la jalousie de l'épouse du gouverneur de Sées. Selon les sources, on la dit soit vindicative, jalouse des miracles du Saint, soit amoureuse, devenue folle d'avoir été repoussée par l'évêque.

Saint Latuin (ou Saint Lain), fut, au 4è siècle, le premier évêque de Sées, un des plus anciens diocèses de l'ouest de la France. Natif de Grande-Bretagne, il évangélisa cette région. L'église de Sées, l'honorant comme son premier apôtre, lui dédia une chapelle dans sa cathédrale. L'épiscopat de Saint Latuin correspond à une période troublée. Il semble qu'il ait vécu en ermite, les persécuteurs et envahisseurs l'obligeant à se retirer dans une forêt à quelques lieues de Sées dans un endroit nommé Cléray. C'est là qu'il mourut. Le sanctuaire de Cléray fut un lieu de pèlerinage très vénéré ; l'église s'assortit d'une fontaine, la Fontaine Saint Latuin, dont l'eau avait la réputation de guérir les maladies de la peau.

La légende raconte que Latuin, retiré dans son ermitage, guérissait les paralytiques, les sourds et les maladies de peau.

La fontaine Saint Latuin

C'est ici, près de l'ancienne chapelle de Cléray que l'on trouve une fontaine où les malades venaient se plonger, en laissant ensuite les linges qui leur ont servi à s'essuyer accrochés à la grille qui l'entoure.


Les linges de la fontaine, accrochés aux grilles

Cette fontaine, située sur le hameau de Cleray, est en réalité une source qui alimente une rivière : la Sennevière.


L'eau de source coule


Une eau limpide ... où l'on peut apercevoir au fond les nombreuses traces et/ou présences des pièces qui y ont été lancées.

Au début du XVe siècle, Marin Prouverre, un historien, précise « que ce lieu était fréquenté par des malades de la gale et de la gratelle ! »

Au XXe, le philosophe et poète Jean-Louis Chrétien, affirme : « Ces miracles se sont continués jusqu'à ce jour à l'égard de beaucoup de malheureux (atteints de problèmes de peau), lesquels vont à la fontaine située dans le parc du seigneur de la paroisse. Ils s'y lavent ou y mouillent des vêtements pour s'en vêtir. La pièce d'étoffe est ensuite accrochée sur les grilles. Les visiteurs affirment qu'ils se sentent souvent guéris ou soulagés... »

Aujourd'hui encore, la fontaine fait toujours l'objet d'un pélerinage. L'église n'a pourtant enregistré aucun miracle en ce lieu, mais les bienfaits de cette eau restent ancrés dans l'esprit des gens, et la fontaine reçoit régulièrement des visiteurs désireux de profiter de ces vertus.


Saint Latuin

D'habitude, j'aurai tendance à écrire que je ne pourrai vous parler des bienfaits de l'eau, car j'évite soigneusement d'y plonger ne serait-ce qu'un doigt, mais ... désireuse de faire une photo avec une prise de vue particulière, j'ai lâché mon chargeur de batterie dans la source ... oups ! J'ai plongé la main jusqu'au coude pour l'y récupérer ... je n'ai pas perdu de bras, pas eu de plaques rouges, mais pour ce qui est d'une quelconque guérison, je ne saurai vous dire, car je ne me connais pas de problème de peau particulier !

#jai(pas)testépourvous !!

PS : le chargeur fonctionne toujours, l'eau ne l'a pas rendu malade !

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net