Article mis en ligne le 3 avril 2020.

Retour  la page d'accueil Voir toutes les publications par carte Pour m'crire
Laissez un commentaire Suivez mon actualit sur facebook
Retour index

Urbex Gallardon - Menhir de la Mère aux Cailles

 

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Eure-et-Loir
Commune : Gallardon

Une petite commune de l'Eure-et-Loir où j'avais pris le temps de découvrir l'épaule de Gallardon, un vestige historique auquel j'avais dédié une petite page sur mon blog.

Pour ce retour dans ce coin, pas de visite historique, plutôt une petite exploration urbaine.

Des informations que j'ai sur ce lieu, il s'agirait d'une ancienne usine de traitement de sable implantée dans les années 1970 et en arrêt depuis une petite dizaine d'années. L'intérêt du lieu est assez mineur, il reste en effet très peu de mobiliers industriels, et les grapheurs du secteur n'ont pas encore donné le meilleur d'eux même.

On ne sait pas trop si l'accès est "très" interdit ou pas, alors on y va un peu franco, et on s'en sortira "pas vu, pas pris", mais l'endroit est très exposé !

Petite découverte rapide des lieux en photo.

L'usine était positionnée le long d'une ligne de chemin de fer, aujourd'hui abandonnée.


La ligne abandonnée


C'est un peu rouillé, mais on aimerait bien l'actionner


Le grand entrepôt


Portes ouvertes


Silo intérieur


Toits ouverts ... on va peut être éviter de passer en dessous en fait !


Le premier graf de la balade


Une histoire de tuyaux ... et de couleurs


Yeah ... Denver !!


Ben quoi, j'ai le droit de préférer Denver, non ?!

J'ai oublié de préciser que le site avait une petite curiosité bien à lui ... un ancien menhir !

Et oui, dans cette zone industrielle désaffectée se trouve un ancien menhir qui a, un peu, miraculeusement survécu. Selon mes sources, ce menhir aurait pour doux nom le menhir de la Mère aux Cailles. Allez, on fait une supposition : il y avait mamie qui vendait ses cailles au pied de la Pierre ?


Le menhir au début du XXème siècle, CPA ancienne, collection personnelle

Si j'aime bien mon idée, la légende qui se rapporte à cette pierre serait tout autre selon le site du Perche-Gouet.

Naguère, les filles qui souhaitaient trouver un époux, venaient à la nuit se frotter l'abdomen contre la partie saillante du menhir. Lorsque le premier souhait était exaucé elle refaisait la même opération pour devenir mère. Si tous les voeux étaient accomplis, la femme venait déposer dans un creux profond, situé sur un côté de la pierre, des gourmandises.

Et donc, les jeunes mères venaient déposer des gourmandises appelées cailles ???

Ce mégalithe est classé monument historique depuis 1909, et une association tente de le préserver. Je pense malheureusement que cela dépendra du devenir de ce site abandonné. L'association précise que ce mégalithe présente un intérêt majeur pour le bassin parisien, grâce à sa silhouette et à son riche corpus folklorique représentant des gravures de tradition armoricaine.


Le menhir de la Mère aux cailles ... qui n'a pas résisté aux taggeurs :(

Autant j'aime bien les sites abandonnés et le street-art, autant je n'aime pas que l'un ou l'autre dénature les curiosités géologiques et/ou les vieux symboles païens. Bref, dommage :(

Non loin du menhir, on peut voir que la nature reprend ses droits sur les éléments urbains ...


Il faudra désincarcérer cette glissière un jour !


Vue du jardin ... euh, non, de l'ancienne carrière de sable !


Encore debout, mais pour combien de temps ?


Darth Vador ?


Oups, on a dérangé le père Noël pendant sa sieste annuelle ... il est pas content !


On n'a pas trouvé Titi


Un escalier rouillé ... rien à voir en haut en fait


Enfin si, on a cette vue !


Il y en a qui ont tiré au bazooka ?? ;)


Pas vu, pas pris


Vieilles locos abandonnées

La dernière petite curiosité de la visite, c'est la balance à wagons de l'ancienne gare, devant la voie de pesage.


La grosse balance

On l'a regardé sous tous les angles, on s'est même positionné sur la voie de pesage, mais il semblerait qu'on soit des poids plumes insignifiants pour cette balance ! (pour une fois qu'on est des poids plumes !!!)


le ventre de la machine à peser


Gros plan sur l'élément "moteur"

On n'a pas trouvé d'informations sur le fonctionnement de ce type de machine, mais en fouillant un peu le net, j'ai découverte l'existence de wagons plats de tarage. Ces wagons, dont les poids sont fixes, étaient justement utilisés sur les voies de pesage pour tarer les balances à wagons.


PLM wagon plat de tarage SZ 990315
Source Patrimoine Ferroviaire Français


PLM wagon plat de tarage
Source Patrimoine Ferroviaire Français

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net