Article mis en ligne le 27 février 2021.

Retour  la page d'accueil Voir toutes les publications par carte Pour m'crire
Laissez un commentaire Suivez mon actualit sur facebook
Retour index

LA FONTAINE ST SYMPHORIEN ET LES ETANGS DE BONNELLES

 

Une promenade dominicale autour des étangs de Bonnelles, dans les Yvelines. Ce lieu, c'est le principe même de la promenade dominicale en famille, des sentiers pédestres qui font le tour de petits étangs ou simples mares, au coeur d'une des nombreuses réserves naturelles de la région.

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Yvelines
Commune : Bonnelles

Alors, pourquoi cette balade plutôt qu'une autre ?
Déjà, parce que ça fait longtemps que je n'ai rien publié, et ensuite, surtout, parce qu'il y avait une fontaine, la fontaine Saint Symphorien, et que j'aime bien les histoires de fontaine ;)

Cette fontaine, vous pourriez passer à côté sans la remarquer si ce n'est le panneau d'information qui nous y fait jeter un vague coup d'oeil. Cette fontaine, mise en valeur par une belle maçonnerie et une oeuvre d'art, attirent le regard du curieux ... deux mains tendues qui réceptionnent l'eau de la fontaine, beau geste que tout randonneur connait bien.

Le site de la commune la présente comme suit :

La Fontaine Saint-Symphorien aujourd’hui disparue faisait partie d’un ensemble de constructions situé en limite de l’ancien parc du château de la Duchesse d’Uzès. Elle a appartenu pendant 7 siècles au Prieuré du même nom : Saint-Symphorien dont l’église paroissiale de Bonnelles, construite au cours du IXème ou Xème siècle, est à l’origine. Le Prieuré a été donné à Thibaud II, Prieur de Saint Martin des Champs par le Pape Innocent II en 1143.

Lors de la sécheresse de 1929, la Duchesse d’Uzès alors propriétaire de la fontaine fit don aux habitants des 2/3 de l’eau alimentant celle-ci les soulageant par ce geste, ainsi que leurs bêtes de la pénurie.

Un bien beau geste pour l'époque !

Mais au fait ... qui était la duchesse d'Uzès ?

Anne de Mortemart-Rochechouart (1847-1933), arrière petite fille de la veuve Cliquot (le célèbre champagne), épouse le duc de Crussol, 11ème duc d'Uzès, en 1867. Elle marqua son époque de sa forte personnalité, mais aussi de son talent artistique.

Précocement veuve, elle s’occupera seule de leurs quatre enfants. Elle se passionnait pour de nombreux domaines, comme celui de l’automobile : première citoyenne de France à obtenir le permis de conduire, en 1897, la future présidente de l’Automobile Club féminin français fut aussi la première à récolter une amende pour excès de vitesse… à 15 km/h au lieu des 12 km/h autorisés (!).

La duchesse d’Uzès s’engagea en politique aux côtés du général Boulanger dont elle fut la principale source de financement, espérant qu’il l’aiderait à rétablir Philippe d’Orléans sur le trône.

En 1890, elle délaisse la politique pour la sculpture, et réalise notamment le Saint Hubert de la Basilique du Sacré Cœur de Paris.

Sensible à la cause animale, elle milita au sein de la Société protectrice des animaux jusqu'à ce que son amour de la chasse à courre l'en fasse exclure. Férue de chasse, elle fut la première femme lieutenant de louveterie et maître d'équipage du "Rallye Bonnelles" (rallye de chasse à courre fondé par son mari).

Féministe, elle préside des actions sociales et devient une amie de l'anarchiste Louise Michel. En 1907, elle fit voter une loi afin que les femmes puissent disposer librement de leur salaire.

Pour la petite histoire, et, comme le précise le site de la commune, un sculpteur bonnellois ainsi que les enfants du village furent sollicités pour participer à la création de la nouvelle fontaine.

Le sculteur bonnellois à l'origine de la sculpture des "mains en offrande" est Christophe Charbonnel.


Les mains en offrande.
Sculpture en bronze.

Autour de ces mains, d'autres petites mains sont "gravées" dans la pierre, celles des enfants du village.

Tel qu'écrit sur le panneau d'information du site : l'artiste a inséré les empreintes des mains des enfants du village sur le bas-relief. Elles symbolisent l'accueil que les habitants de Bonnelles souhaitent faire aux promeneurs aujourd'hui."


La fontaine dans son ensemble

Mais au fait ... qui était Saint Symphorien ?

Symphorien est né aux alentours de l'an 160 à Autun , alors ville païenne pratiquant encore le culte des dieux gaulois.

Il fut élévé dans la foi chrétienne. L'année de ses 20 ans, il refusa d'honorer la déesse Cybèle, la "Magna Mater", c'est à dire la mère des Dieux romains et déesse de la nature sauvage. Arrêté par les romains, il est conduit auprès d’Héraclius, à qui il répond qu’en tant que chrétien, il n’adore que le vrai Dieu. Refusant de se sacrifier à la déesse Cybèle, il fut battu, emprisonné, puis décapité hors des murs de la ville.

Des chrétiens enlevèrent le corps du jeune martyr et le déposèrent, non loin de là, auprès d’une fontaine. Vers 450, on érigea une basilique sur le lieu de son martyre.

Pour être délivré d’un insecte entré dans l'œil, on invoque saint Symphorien, car, on dit qu’avant de le décapiter, on lui aurait fait dévorer le visage par des insectes et des scorpions.

Une fois passée la fontaine Saint Symphorien, vous pouvez reprendre la promenade dans la réserve naturelle des étangs de Bonnelles. L'eau en est l'élément principal, et après une forte pluie, voire même chute de neiges, inutile de vous dire que nous avons bien profité des chemins boueux du secteur !


Un chemin boueux avec des haies naturelles ...



... et des chemins en rondins de bois pour traverser les zones marécageuses.


Les panneaux se réflètent dans l'eau, avec même un effet étrange, une inscription qui se laisse lire dans le reflet de l'eau mais pas sur le panneau lui-même ... fantôme, où es-tu ?


De beaux paysages naturels.



Le parcours de la réserve naturelle peut être démarré à divers endroits de la commune. Peu importe d'où vous partez, vous resterez au coeur d'un milieu bien humide, parsemé de quelques curiosités, notamment ce petit pont, d'abord caché derrière des arbres, ...


... bien singulier avec sa petite toiture et ses murs de briques rouges ...


... idéal pour les amoureux ;)


et un tout petit peu plus loin, un vieux pont en pierres, tout aussi romantique


Une balade tranquille :)

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net