Article mis en ligne le 23 mars 2021.

Retour  la page d'accueil Voir toutes les publications par carte Pour m'crire
Laissez un commentaire Suivez mon actualit sur facebook
Retour index

LA FONTAINE MIRACULEUSE SAINT CLAIR

 

Il y a quelque temps, en balade dans le Calvados, je vous avais présenté, la fontaine Saint Julien, à Vaucelles, une fontaine dite miraculeuse. Aujourd'hui, nous changeons de département, mais nous trouvons une nouvelle fontaine miraculeuse, la fontaine Saint Clair, de Saint-Clair-sur-L'Elle, qui a les mêmes vertus !

Loin de toute religion ou "païenneté" quelconque, les fontaines sont dites miraculeuses, car l'eau qui y coule aurait des vertus. Ces sources ou fontaines ont donc, selon les époques, amené les foules à elles, certaines faisant l'objet d'importants pélerinages auprès d'un Saint à qui la fontaine était dédiée.

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Manche
Commune : Saint-Clair-sur-L'Elle

Nous sommes donc ici, à Saint-Clair-sur-L'Elle, dans la Manche, non loin du Calvados. D'une petite rue du bourg, nous trouvons un petit chemin de campagne duquel est annoncée la fontaine "20 minutes aller/retour". Le chemin ne présente aucune difficulté particulière. La fontaine est située a priori sur une propriété privée, mais l'accès est toléré et aménagé.


Le monument de la Fontaine St Clair a été construit en 1906 par la famille Delangle.
"Cette fontaine qui a été reconstruite en l'an 1909 par Gustave Delangle est la propriété de Victor Delangle et de sa famille qui en tolère la visite aux pélerins qui ont confiance en Saint Clair"

Un second panneau mentionne que la fontaine fut l'objet d'un don de la famille Delangle en 1987 au profit de l'association diocèsaine de la paroisse.

Un autre panneau, celui qui nous intéressait le plus est malheureusement en morceau ! Il s'agissait a priori du panneau d'information (sic !). Pour en savoir plus, il m'a fallu chercher sur le net quelques informations.

Comme on peut le voir sur cette photo et la carte postale ancienne juste après, la fontaine a peu changé en un siècle.

La fontaine est située en contrebas du petit chemin de randonnée (une boucle de 10,7 km / 3h35), à environ 10 minutes du bourg de Saint Clair-sur-L'elle. Pour y accéder, vous descendez l'escalier aménagé en pierre, et, trouverez, juste avant le ruisseau, la fontaine, protégée par une statue.

Derrière une petite grille, au pied, probablement de Saint-Clair et d'une petite Vierge qui l'accompagne, coule une eau limpide.

Cette eau aurait la faculté de soigner les problèmes des yeux, mais aurait également le pouvoir d'assurer un beau temps pour un mariage à la condition d'y déposer des œufs. Je n'ai malheureusement pas trouvé (pardon) "pas cherché" (!) de témoignages sur ce sujet, mais si vous devez vous rendre à un mariage en ce lieu, n'hésitez pas ... nous ne sommes jamais à l'abri d'une bonne surprise !

Si ce n'est pas la religion qui vous fait croire en la vertu des eaux, rappelez-vous que l'eau nourrit votre corps et le protège de bien des maladies ! Alors pourquoi ne laisserions-nous pas Saint-Clair nous faire profiter des vertus de cette eau ?


La statue de la fontaine Saint Clair

La commune, Saint-Clair-sur-L'Elle tient son nom, d'une part, de saint Clair (845-884) un prêtre originaire de Rochester (Kent, Angleterre) ayant prêché dans la région, et, d'autre part, de l'Elle, un affluent de la Vire.


Une eau limpide, qui aurait la vertu de soigner les problèmes des yeux

L'existence de la source Saint Clair est avérée depuis l’an 800.

Mais au fait ... qui était Saint Clair ?

La tradition populaire normande veut que ce personnage soit né en Angleterre au IXème siècle. Originaire du Kent, il laisse des traces de son passage notamment dans les régions de Saint-Lo, Vire, Carentan, jusqu'au Vexin (une des régions géographiques du Val d'Oise), où il mourut, martyr, décapité.

C'est dans la commune actuelle de Saint-Clair-sur-Epte (95) qu'il repoussa les avances d'une femme noble. Fuyant le mariage, il trouve refuge dans un ermitage sur les bords de l'Epte. Mais, furieuse d'avoir été éconduite, la femme envoie ses soldats le tuer !

C'est en ce lieu, où il fut décapité, que l'on trouve également une autre fontaine Saint Clair, également miraculeuse.

Il est un "martyr de la chasteté".

Si l'on veut en savoir plus sur Saint Clair, c'est donc vers la commune de Saint-Clair-sur-Epte, en Ile-de-France, qu'il faut se tourner.


La fontaine Saint-Clair à Saint-Clair-sur-Epte (95), lieu du martyr

Clair était anglais, né à Rochester vers 845. Prêtre, il refusa le mariage et, traversant la Manche, il aborda en Normandie, où commencèrent ses ennuis. La légende raconte que, poursuivi par les assiduités d'une femme, il se cacha d'ermitage en ermitage pour s'installer enfin avec son disciple Cyrius dans le Vexin, sur les bords de l'Epte, au lieu-dit Paradis. Ce fut un paradis de courte durée. En effet, la femme frustrée le fit rechercher par deux hommes qui découvrirent sa retraite. Ils le trouvèrent en prière et lui demandèrent :
« Connais-tu un nommé Clair ? ».
« Non », répondit-il.
Puis, se repentant de mentir, il cria :
« Clair, c'est moi. »
Parole fatale qui lui valut d'avoir sur-le-champ la tête tranchée.

C'est alors que s'accomplit un prodige : Clair prit sa tête dans ses mains, la plongea dans la source qui jaillissait près de son ermitage, puis se rendit à l'église du lieu. Là, il s'est couché à gauche de l'autel, marquant ainsi, le 4 novembre 884, l'endroit de sa sépulture.

Les curieux qui se rendront à l'ermitage au pied de la fontaine pourront voir sur place un petit édicule réédifié en 1884 avec une niche contenant la statue du saint. C'est la fontaine, à côté de l'ermitage où l'on peut voir également une chapelle et un oratoire, qui sont malheureusement protégés par une grille à claire-voie. Deux statues, saint Clair tenant sa tête dans un linge et saint Cyrius, encadrent dans l'oratoire la pierre sur laquelle Clair aurait été décapité.

Au début du siècle, un pèlerinage rassemblait le 16 juillet plusieurs milliers de personnes qui trempaient un linge dans l'eau de la fontaine censée guérir les douleurs aux yeux.

(source leparisien.fr)

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net