Article mis en ligne le 23 mars 2021.

Retour  la page d'accueil Voir toutes les publications par carte Pour m'crire
Laissez un commentaire Suivez mon actualit sur facebook
Retour index

L'EGLISE ABANDONNEE DE LETANVILLE

 

Au détour d'une promenade dans les alentours de Grandcamp-Maisy (Calvados), je découvre les ruines de l'église de Létanville.
SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Calvados
Commune : Grandcamp-Maisy

La région ayant été fortement meurtrie par la seconde guerre mondiale, je pense ici tomber sur une pauvre église ruinée par un bombardement. J'avais d'ailleurs, peu de temps avant découvert, les deux cloches rescapées de l'ancienne église de Grandcamp-Maisy dans le cimetière de la commune.

Commençons par un petit aparté.


Grandcamp-Maisy - de l'église Saint Nicolas à l'église Notre-Dame

"Au XVIe siècle Grandcamp possédait une veille église, qui était sous l’invocation de saint Nicolas, l’église Saint Nicolas. Or, du fait de sa petite taille, elle se composait d’une nef et d’un chœur rectangulaire, elle fut de moins en moins fréquentée par les grandcopais. Et, ce fut dès 1859 que l’abbé Roussel fit le projet de construire une nouvelle église, mais celui-ci échoua à cause de la guerre de 1870… Ce n’est alors qu’en 1896 que l’abbé Auvray repris l’idée et, réalisa l’église Notre Dame. L’église Saint Nicolas qui n’était alors déjà plus fréquentée, fut détruite par les bombardements de 1944. Seul le clocher survécut, et d’ailleurs c’est de celui-ci que l’on continua à sonner l’Angélus. C’est le dimanche 27 août 1933 que l’abbé Samson pu mener à bien la construction du clocher actuel, car au départ l’argent se fit rare. De nos jours le clocher de l’église Saint Nicolas demeure toujours, il se trouve au sein du cimetière de Grandcamp."
(source Grandcamp-Maisy - histoire et patrimoine)


"La vieille église"


La nouvelle église Saint Nicolas


L'église Notre-Dame
Crédit photo "Observatoire du patrimoine religieux"


Les cloches survivantes dans le cimetière de Grandcamp-Maisy

Fin de l'aparté :)


Après les cloches de l'église de Grandcamp, c'est donc une nouvelle église, en ruines, qui s'offre à mes yeux, l'église de Létanville.

La commune de Grandcamp-Maisy ne semble pas avoir beaucoup de chance avec ses églises !

En fait, Grandcamp-Maisy et Létanville étaient autrefois deux communes distinctes, et donc à ce titre avaient chacune leur paroisse. C'est en 1824 que Létanville perd son statut de commune et devient un hameau de Grandcamp-Maisy. Et c'est à ce moment là que l'histoire semble retenir le début de l'abandon de l'ancienne église de Létanville.

De loin, l'église a encore bonne mine, fière allure au loin, toiture et clocher qui se pavanent dans le ciel. Mais au fur-et-à-mesure que vous vous rapprochez, vous prenez conscience qu'elle a en réalité perdu de sa superbe. Le toit est bâché d'un beau gris trompeur; du clocher ne subsiste plus qu'une ancienne roue, et les portes sont toutes condamnées par des avertissements de chantier. Chantier qui n'existe pas vraiment pour le moment, si ce n'est pour prévenir des risques encourus. Et à ses pieds, un ancien cimetière, petit, à peine une dizaine de tombes à vue de nez, avec la quasi totalité des croix au sol ! Des tombes abandonnées ...

Sur les lieux, un panneau explicatif :
L'ancienne commune de Létanville compte l'une des plus vieilles églises de la région. Une chapelle est signalée à Létanville dans une charte du XIIIème siècle. Le choeur serait plus tardif que le reste de l'édifice, datant probablement du XIVème siècle. Sous l'invocation de Saint Malo, l'église présente un clocher-arcade, construction assez inhabituelle dans le Calvados. Le banc situé à l'entrée, autrefois destiné aux filles-mères, conserve le surnom de "banc des pêcheresses".
La paroisse de Létanville fut supprimée en 1824 et réunie à celle de Grandcamp. Pourtant, conformément à une tradition remontant à 1921, les grandcopais se rendaient, jusqu'en 1960 environ, en procession à Létanville chaque lundi de Pentecôte, fête de la Sainte Enfance.

Le panneau nous montre quelques photos de l'intérieur, non visible à mon passage. Je recherche donc une carte postale sur le sujet ce qui permet de se faire une idée.

L'édifice est signalé à l'abandon au début du XXIème siècle. Une association de sauvegarde "Les amis de Létanville" semble vouloir sauver cet édifice d'une ruine certaine.

Par manque d'entretien depuis de trop nombreuses années, l'église de Létanville fait partie des quelques 500 églises de France en grand péril.
source La Manche Libre, "L'église de Létanville est en péril"

Credit photo : L'association veut sauver l'église de Létanville

L'église de Létanville, fermée au public, est en péril et a besoin de gros travaux de restauration. Des infiltrations d'eau importantes, menaçant les boiseries et le maître autel, ont été signalées au début du XXIe siècle. Des travaux de bâchage ont été réalisés au milieu de l'année 2016 afin de protéger l'édifice des intempéries. En 2017, un architecte des Bâtiment de France a effectué un diagnostic dans le but de définir un programme de travaux.

« Une partie de l'église et du mobilier remarquable sont classés. L'église, dans son ensemble, est inscrite aux Monuments historiques. La cloche, qui provient de la chapelle de Véret, repose au sol. Ces éléments nous permettent d'envisager une charte avec la Fondation du patrimoine », a déclaré Marie-André Bouchard-Lessieur, qui a relancé l'association des amis de l'église de Létanville en 2010 (création en 2001).

Si l'on observe cette ancienne carte postale, et cette photo prise par mes soins, on peut constater qu'au sommet, la cloche n'est plus ... le porche non plus.

Autour de l'église se dresse un ancien cimetière où subsitent quelques tombes, bien esseulées. Cela donne un petit côté romantique :)

Je terminerai cet article par le flyer de l'association de sauvegarde.

==> Groupe facebook de l'association des amis de Létanville

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net