Retour index
Le lavoir de Brienon-sur-Armançon

Je n'éprouvais pas d'attrait particulier à m'arrêter regarder un lavoir jusqu'à trouver celui-ci sur ma route. Sa construction et sa couleur m'ont tout simplement paru irréelles.

Ma visite dans cette ville fut également l'occasion pour moi d'apprendre que le département de l'Yonne comptait plusieurs circuits des lavoirs. Il est maintenant probable que je jette un coup d'oeil sur le sujet et que je vous en fasse découvrir quelques autres lors des mes prochains séjours dans l'Yonne.

L'histoire du lavoir
Une pierre gravée marque l'origine de ce lavoir classé, appelé jadis 'lavoir de la fontaine des jardins" puis "grand lavoir de la poterne". Il est construit en contrebas de la rue de la Poterne (ancienne porte de la ville). L'inauguration a eu lieu en 1762.

En 1769, Jacob Haller est chargé de l'entretien. Les lavandières et les tripiers se partageaient l'usage du lavoir. Il fallait enlever la paille et le fumier autour du bassin, il fallait nettoyer les marches qui descendent au lavoir et le chemin qui mène en pente douce à l'entrée, en contrebas, sans oublier les rats d'eau qui venaient dérober les petits morceaux de savon.

En 1844, une restauration modernise ce lieu et améliore les conditions de ceux qui y travaillent par tous les temps. On construit deux cheminées, encore existantes au début du XXème siècle. Les planches entourant le bassin sont remplacées par des belles pierres de Lézine. On construit un nouvel escalier de 41 marches


Un toit en tuiles de Pontigny très impressionnant

Retour index