Précédent : Hanoi, premier aperçu

Retour index Vietnam

Suite : Hanoi, le quartier des 36 guildes

Hanoi, le temple de la littérature

" le Temple de la littérature, également connu sous le nom de Van Mieu, fut construit en 1070, à l’initiative de l’empereur Ly Tong, pour vénérer Confucius.

Dès son édification, le temple servit de centre intellectuel et spirituel. Tout d’abord réservé à la famille royale et aux grands mandarins, l’école devint accessible au peuple tout entier. Mais le droit d’entrée passait nécessairement par la réussite à un examen, dit difficile, fondé sur le talent, les compétences et l’engagement loyal envers le pouvoir impérial.

Mais, lorsque Hanoi fut privée de son titre de capitale au XIXème siècle, cette institution devint le Temple de la Littérature, nom actuel du lieu. Malgré tout, on le considère encore aujourd’hui comme la première université nationale."

On entre dans le premier jardin par le sud, via le "grand portique" à 2 étages. La porte et l'allée centrale étaient réservées au roi, les portes latérales aux mandarins. Le portique est gardé par deux chiens-lions mythiques qui laissent entrer les bons et repoussent les méchants.

Une inscription en chinois énonce : "Parmi les doctrines du monde, la notre est la meilleure et elle est honorée par tous les pays affamés de culture."

Le jour de notre visite, il s'agissait de la fête des enseignantes, petit souvenir des tenues très belles de quelques enseignantes :

Pour accéder à la troisième cour, il faut franchir un petit pavillon carré, le Khue Van Cac, la "constellation de la littérature" ou encore "le pavillon de la Pleiade". Il s'agissait de l'endroit où les candidats déclamaient leurs poèmes.

Dans la troisième cour se trouve 82 stèles-tortues (sur 117 à l'origine) autour d'un bassin carré, le Thien Quang Tinh signifiant "puits à l'éclat céleste".

Les stèles sont dressées sur des tortues de pierre, symboles de patience, d’humilité et de longévité, et portent les noms des lauréats des concours qui ont lieu tous les 3 ans entre 1481 et 1779.

On nous invitera à caresser la tête de la tortue (3 fois) cela devant nous apporter la santé :-)

Pour passer dans la cour suivante, nous passerons la "porte des grands résultats" vers la "cour des sages".


La cour des sages


Premier autel dans la grande maison des cérémonies

Qaund on entre dans la cour des sages, le bâtiment en face est "la grande maison des cérémonies", bâtiment en deux parties, dont la deuxième partie abrite un sanctuaire dédié à Confucius, philosophe chinois à l’origine d’une des trois religions principales de Chine et dont la doctrine était fondée sur le perfectionnement moral de l’être humain.


Autel dédié à Confucius

En sortant du bâtiment, on trouve une cinquième cour, le Khai Tanh, où anciennement avait lieu le Collège des dignitaires.


Le Thai Hoc, dans la cour Khai Than

Le bâtiment qui clôture cette cour et qui termine également la visite du temple de la littérature est un sanctuaire dédié à trois grands rois vietnamiens :
- le roi Ly Thanh Tong (1023-1072), fondateur du temple en 1070
- le roi Ly Nhan Tong (1066-1128), fondateur de la première université en 1076
- le roi Lê Thanh Tong (1442-1497), créateur des stèles des docteurs en 1484

Abritant respectivement le tambour et la cloche, deux pavillons carrés se dressent au côté du bâtiment.


Le bâtiment de la cloche

Précédent : Hanoi, premier aperçu Suite : Hanoi, le quartier des 36 guildes