Article mis en ligne le 10 mai 2023.

Retour  la page d'accueil Voir toutes les publications par carte Pour m'crire
Laissez un commentaire Suivez mon actualit sur facebook
Retour index

LE PHARE CHAMPENOIS DE VERZENAY

 

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Marne
Commune : Verzenay

Une petite promenade dans la Champagne nous conduit sur une curiosité locale : un phare dans les champs ! Non, vous n'avez pas trop bu, c'est bien un phare qui se dresse au milieu des vignes champenoises.

Verzenay est un village viticole situé entre deux monts : le Mont Boeuf et le Mont Rizan. Vous ne pouvez rater ni l'un ni l'autre : sur le premier est adossé un moulin, et sur le deuxième un phare. Et tout autour des vignes de maisons plus ou moins réputées.

Je ne vous présenterai pas ici mes plus belles photos de ce phare, il faisait un temps passablement breton : pluie fine et éparse, vent glacial ! A croire que la présence d'un phare en ces lieux attire le temps qu'on lui associe généralement ... de là à voir des vagues ... celles des vignobles peut-être ?


Le phare au milieu des vignes

La petite histoire : Joseph Goulet fonde sa maison de Champagne en 1909. Désireux de faire une bonne campagne publicitaire, il a l'idée de construire un phare qui surplombera la mer de vignes. La construction du phare est ainsi lancée. A l'époque, Joseph Goulet y marque son nom en grandes lettres sur les six face de l'édifice. Impossible de ne pas le nommer ! D'autant plus que le phare éclaire la nuit, envoyant de puissants rayons lumineux sur toutes les vignes environnantes. Il paraitrait que la lanterne était visible jusqu'à Reims (une dizaine de kilomètres à vol d'oiseau).

Malheureusement, l'histoire rattrape le temps et les bonnes idées : la Première Guerre mondiale met un terme au fonctionnement du phare. Le phare s'éteint pour plusieurs décennies. Laissé à l'abandon, il reprend du service comme poste d'observation pendant la Seconde Guerre mondiale. Et de nouveau retour à l'abandon.

C'est en 1987 que la commune de Verzenay rachète le phare, le sauvant in-extremis de la démolition, et c'est en 1999 que le phare voit naître à ses pieds le Musée de la Vigne .

Et c'est en 1999 que les lettres rouges de son créateur disparaitront. En effet, celles-ci ont été effacées lors de la rénovation, vraisemblablement à la demande des différentes collectivités désireuses d'exclure toute publicité liée à ce nom.

Il est possible de monter les 101 marches pour atteindre le belvédère du phare, et profiter ainsi d'une vision à 360° des champs et forêts environnants. Egalement, évidemment, la visite de l'écomusée de la vigne.

On peut constater que le phare a subi un petit changement esthétique ... de jolies petites fenêtres qui protègent désormais le passant de la pluie (travaux réalisés après 2007 car sur le site des balades de Marie dans la Marne, on constate que le belvédère est semblable à celui des anciennes cartes postales du lieu).


(C)les balades de Marie51, 2007.

La forêt qui surplombe le phare et le moulin n'est autre que la célèbre forêt qui héberge les faux de Verzy, ces arbres noueux remarquables. Nous y sommes passées, mais à la mauvaise période (au début du printemps, sans feuilles), et avec la protection mise en place pour les protéger du piétinement, notre visite de ce haut lieu du patrimoine naturel forestier français fut quelque peu décevante. Peut-être une prochaine fois.


un faux de Verzy, à la mauvaise époque :(

 


 

En savoir plus : site officiel du phare

 


 

Retour index

accueil accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net