Retour index
Retour Index Ile de Ré
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net livre d'or

Saint-Martin-en-Ré, l'apothicairerie de l'hôpital

SITUATION GEOGRAPHIQUE
Pays : France
Département : Charente-Maritime
Commune : Saint-Martin-en-Ré
Lors des journées du patrimoine en 2009, je me trouvais à l'île de Ré, l'occasion de découvrir quelques curiosités de l'île.

Parmi celles-ci, l'apothicairerie de l'hôpital Saint-Honoré à Saint-Martin-de-Ré.

Histoire de l'hôpital :
D'une taille très modeste au XVIIème siècle, l'hôpital Saint-Honoré était devenu à la fin du XVIIIème siècle un vaste établissement hospitalier.

La construction de l'hôpital date de 1440, il aurait été bâti sur un hôtel-dieu du XIIIème siècle.

En 1674, les religieux de la Charité, sur ordre de Louis XIV, en deviennent les administrateurs et le placent sous l'invocation de Saint-Honoré. Au 55, rue de l'hôpital, nous pouvons d'ailleurs lire sur la façade "Hospice Saint-Honoré".

Les religieux entreprendront d'importants agrandissements pendant plus d'un siècle :
- En 1696, la salle des malades est prolongée par la nouvelle salle Saint-Louis.
- En 1776, l'hôpital se voit doté d'une nouvelle aile, l'aile Saint-Michel.


Intérieur de l'hospice, juste derrière la porte d'entrée

A partir du hall d'accueil, vous empruntez un petit couloir, puis rentrez dans un petit bureau aux murs en bois. Une deuxième pièce vous attend, il s'agit de l'ancienne apothicairerie, avec ses vitrines en bois peint bleu.

Les apothicaires
Les apothicaires étaient les précurseurs des pharmaciens. Ils préparaient et vendaient les drogues et médicaments pour les malades.

En 1777, à la suite d'un décret de Louis XVI remplaçant le jardin des apothicaires par le Collège de pharmacie, les apothicaires prennent le nom de pharmaciens et obtiennent, après de nombreuses querelles avec les médecins, les chirurgiens et surtout les espiciers, l'exclusivité de la préparation des remèdes.

Cette déclaration sépara les corporations d'apothicaires et d'épiciers reconnaissant ainsi le monopole de la vente des médicaments aux seuls membres du Collège royal de pharmacie.

L'apothicairerie de l'hôpital : C'est dans l'aile Saint-Louis que nous retrouverons l'ancienne apothicairerie. Elle héberge une collection de 110 récipients de pharmacie : pots, chevrettes et albarelles.

Les chevrettes sont de pots à goulot en faïence. Les albarelles ("albarelli") sont des vases italiens en faïence de forme cylindrique ayant le pied et l'orifice plus étroit que la panse.

Les vitrines qui hébergent ces récipients datent, semble-t-il, du XVIIIème siècle.

Retour index
Retour Index Ile de Ré
accueil toutes les publications par carte mailto:photos@piganl.net livre d'or